Image lionsdelatlas par défaut

Le plus grand bouleversement de l’histoire du football américain serait que le Maroc soit choisi pour l’organisation du Mondial 2026, estime USA Today, journal américain.

Après ESPN et CNN, c’est au tour de USA Today de prédire la possible victoire de la candidature marocaine. Le 13 juin prochain, soit un jour avant le début de la Coupe du Monde 2018, les associations affiliées à la Fifa choisiront le pays hôte du Mondial 2026. La candidature nord-américaine commence à perdre du terrain face au Maroc, écrit le quotidien américain. Selon plusieurs médias du monde entier, les chances sont du côté du Maroc. Un dirigeant d’une Fédération affiliée à la Fifa, requérant l’anonymat, a déclaré à USA Today que la candidature Canada-USA-Mexique souffre de différents facteurs, dont l’absence d’équité entre les trois pays. Le dossier marocain est “intelligent” et répond à tous les critères, (de la Fifa, Ndlr), ajoute-t-il. En effet, le dossier United 2026, déposé vendredi dernier, a révélé que 60 matches sur 80 auront lieu aux Etats-Unis, si la candidature nord-américaine est retenue. L’élection de Donald Trump à la tête des Etats-Unis, la polémique sur les armes à feu dans le pays, l’affaire de corruption à la Fifa, ainsi que des facteurs logistiques sont autant d’éléments qui pourraient porter préjudice au dossier conjoint. Le financement et l’infrastructure (stades, aéroport. ) sont les seuls facteurs en faveur de la candidature nord-américaine. Une Coupe du Monde organisée principalement aux Etats-Unis, avec quelques matches au Canada et au Mexique serait très rentable rapporte le journal américain. Selon la même source, le Maroc fait preuve d’intelligence. Pour chaque point en faveur des trois pays, le Royaume présente un contrepoint convaincant. Par exemple, le fait de répartir la compétition sur trois pays est une bonne idée, mais le déplacement sera difficile pour les supporters et les fans de football. Les villes marocaines sont quant à elles (presque) toutes reliées par train, ou autres moyens de transport, ce qui facilite le déplacement. Le Maroc joue également la carte du fuseau horaire et de la proximité avec l’Europe et plusieurs autres pays dans le monde dont l’Afrique. Les supporters d’au moins 25 équipes pourront regarder tous les matches, sans se préoccuper du décalage horaire, estime USA Today. Si les pays d’Afrique s’unissent (54 voix), le sentiment anti-américain est assez suffisant pour orienter le choix du pays hôte de la Coupe du Monde 2026, conclut le journal.