Image lionsdelatlas par défaut

Déjà éliminée, la Tunisie a sauvé l’honneur en renversant le Panama 2-1 ce jeudi à Saransk pour son dernier match au Mondial 2018. 40 ans après leur premier succès, en 1978 face aux Mexique (3-1), les Aigles de Carthage décrochent la 2e victoire de leur histoire au Mondial pour terminer à la 3e place du groupe G avec 3 points.

Supérieurs techniquement, les Tunisiens mettaient la pression en début de partie mais ni Sliti ni Bedoui, mis en échec par Penedo, ne trouvaient la faille. Décimés par les nombreuses absences, les hommes de Nabil Maaloul avaient plus de mal à déséquilibrer le bloc adverse ensuite et ils payaient cher leur manque d’efficacité. Après un ballon mal dégagé, le cuir revenait sur Escobar qui tentait une frappe lointaine. Celle-ci était déviée par Meriah qui trompait son propre gardien, Aymen Mathlouthi (1-0, 33e)… Le Panama menait totalement contre le cours du jeu. La Tunisie réagissait par Fakhreddine Ben Youssef puis Khazri mais les deux joueurs manquaient le cadre. Le tir du Rennais était ensuite sauvé sur sa ligne par le capitaine adverse, Torres. Les Panaméens commençaient cependant à accuser le coup physiquement au retour des vestiaires et les Aigles ne tardaient pas à en profiter. A la conclusion d’un beau mouvement collectif, F. Ben Youssef expédiait un centre de Khazri au fond des filets pour égaliser (1-1, 51e). Penedo privait l’attaquant du doublé dans la foulée en détournant son tir du pied. Même si les Tunisiens poussaient, Mathlouthi devait rester vigilant pour mettre en échec coup sur coup Tejada et Barcenas. Cela n’empêchait pas le vainqueur de la CAN 2004 de poursuivre sa domination. Et après une bonne combinaison avec Badri, Haddadi centrait pour l’inévitable Khazri qui mettait sa sélection en tête (1-2, 66e). Ouverte, la fin de match ne débouchait pas sur de nouveau but malgré d’ultimes frayeurs côté tunisien sur un centre du Panama puis sur une frappe dévissée de Godoy ou encore sur ce coup-franc capté par Mathlouthi. Une 3e victoire africaine dans ce Mondial pour terminer, c’est toujours bon à prendre même si le bilan reste clairement négatif pour le continent…

Dans un match plutôt fermé, Adnan Januzaj a illuminé la rencontre en inscrivant une merveille de but à la 51e minute. La Belgique s’impose donc 1-0 et termine première du groupe G devant les Anglais. Les Belges affronteront le Japon en huitièmes de finale l’Angleterre défiera la Colombie https://www.youtube.com/watch?v=OlU5cRV42VE