Nîmes lèvera l'option de Yassine Benrahou

Le néo Lion de l’Atlas, Yassine Benrahou avait hâte de révéler son potentiel en Ligue 1. Nîmes Olympique lui a offert cette opportunité cet hiver pour une durée de six mois.

Aujourd’hui, l’entraîneur nîmois, Bernard Blaquart ne cache plus la volonté du club de s’attacher définitivement ses services. Le technicien français a confirmé sur beIN Sports, l’intention des Crocodiles de lever l’option d’achat du marocain sous contrat avec les Girondins.

“En tout cas c’est l’intention du club. Je sais qu’il y a une clause libératoire, normalement le Nîmes Olympique devrait lever cette clause. Yassine Benrahou devrait donc jouer à Nîmes l’année prochaine,” a confié Bernard Blaquart.

Pour rappel, l’international marocain de 20 ans était prêté au Nîmes Olympique avec une option d’achat de 1,5M€. Une bonne affaire pour les nîmois en cette période difficile sur le plan financier

Benrahou heureux du maintien de Nîmes

Le weekend dernier, le Lion de l’Atlas a publié un message sur les réseaux sociaux après l’annonce de la fin du championnat. Une annonce synonyme de maintien pour les crocodiles dont il fera partie la saison prochaine.

En effet, officiellement, Nîmes Olympique échappe au barrage et c’est un soulagement pour le club et pour le jeune marocain. “Impossible n’est pas Nîmois … J’ai compris le sens de cette phrase sur le terrain ! Félicitation à tout le groupe et bien évidement aux fidèles supporters décisifs dans les moments importants,” a écrit Yassine Benrahou sur Twitter.

Un lionceau qui deviendra Lion

Enfin, rappelons que Yassine Benrahou a choisi de rejoindre la sélection nationale marocaine plutôt que l’Algérie. Le père du joueur a expliqué que son fils porterait le maillot des Lions de l’Atlas: “Je lui ai laissé la liberté de choisir, il peut jouer avec le Maroc et l’Algérie, car il a aussi de nombreux amis au sein de l’équipe actuelle des Fennecs. Mais il a décidé de jouer avec le Maroc, parce que la Fédération marocaine a été la première à nous contacter par l’intermédiaire de son manager, Ahmed Chouari. Mon fils avait hâte de laisser sa marque en équipe nationale marocaine“.