maroc_sénégal

Vahid Halilhodzic a des raisons d’être satisfait lorsqu’on analyse les buts des Lions de l’Atlas face aux Lions de la Téranga. Depuis son arrivée, le mot d’ordre est “aller de l’avant” avec l’efficacité comme arme redoutable.

Et c’était plutôt le cas face au Sénégal en dépit de quelques déchets et approximations qu’il faudra corriger pour progresser davantage.

Aller de l’avant, Amallah et Hakimi l’ont parfaitement bien compris comme illustré sur le premier but. D’une passe anodine de Romain Saiss vers Amallah, ce dernier lance l’Interiste Hakimi puis se porte rapidement vers l’avant pour se positionner à l’entrée de la surface.
L’action part d’un coup-franc rapidement joué par En-Nesyri en retrait, cinq passes plus tard et c’est déja 1-0 signé Amallah, à l’origine du décalage et à la conclusion de l’action.

Le deuxième but des Lions de l’Atlas est un modèle de l’attaque placée résolument tournée vers l’avant. Il démarre également d’une phase arrêtée avec une construction qui part de la défense pour une conclusions signée En-Nesyri. Dans cette phase de jeu, les Lions de l’Atlas ont pris le temps de construire en jouant sur la largeur du terrain pour déstabiliser les lignes défensives sénégalaises. Dix passes et neuf joueurs impliqués dans ce but

Le troisième but démarre lui aussi d’une phase arrêtée et complète la palette de la nouvelle force de frappe marocaine. Un centre magistral du maestro Hakim Ziyech qui dépose le ballon sur la tête de Youssef El Arabi. Il ne fallait pas autre chose à l’attaquant du Pirée pour tirer dans le tas avec sa mitraillette signant son 17è buts sous le maillot des Lions de l’Atlas.