Image lionsdelatlas par défaut

C’est un des seuls véritables survivants de la génération espoir 2010. Adil Rhaili, produit du centre de formation des FAR de Rabat, est peu connu du public marocain. Zoom sur ce défenseur central de 24 ans (1m91).

Son passage au Raja de Casablanca (de 2011 à 2013) a été fantomatique, la faute à Bertrand Marchand et Mhamed Fakhir qui n’avaient pas jugé bon de compter sur lui. A cette époque-là, Pim Verbeek l’avait incorporé en équipe espoir. Il était alors âgé de 20 ans. Il faut dire que sa taille et sa patte gauche l’aidaient beaucoup . et l’aident encore.

En 2013, il quitte le Raja pour rejoindre lechampionnat moldave et plus précisément le Milsami Orhei. En 3 saisons, il a disputé 61 matches pour 4 buts inscrits. En 2015, Milsami a été sacré champion de Moldavie et le marocain y est pour beaucoup. Sa dureté sur l’homme lui a permis d’avoir la totale confiance de son coach mais aussi de bénéficier d’un intérêt prononcé du Wydad de Casablanca. Le champion du Maroc aimerait le rapatrier mais pas sûr que le défenseur soit prêt à quitter l’aventure de son équipe en Champion’s League. Milsami, actuellement au 2 éme tour de la LDC, vient de remporter un match à l’extérieur face au Bulgare et prend une belle option pour la qualification au 3 éme tour avant le match retour prévu le mardi 21 juillet. Le marocain s’est illustré par un sauvetage sur sa ligne de but. Il a malheureusement “encore” écopé d’un carton jaune, son 26 éme avec le club moldave (pour 2 cartons rouges). A 24 ans, Adil Rhaili arrive à un tournant de sa carrière. Même s’il est au fin fond de l’Europe de l’Est, le grand gaillard mériterait plus de visibilité.

Quoiqu’il en soit Adil Rhaili peut remercier le technicien néerlandais Pim Verbeek qui lui avait permis de se montrer alors qu’il n’avait pas disputé de match en Botola. A noter qu’il est passé par toutes les catégories jeunes du Maroc. Il ne lui manque plus que l’équipe A, peut-être un jour, qui sait ?.