Hicham Dguig

Dans une déclaration à la MAP, le sélectionneur national des Lions de l’Atlas Futsal, Hicham Dguig a abordé les faits marquants de la double confrontation amicale de ses protégés face à la Seleçao du Brésil.

Loin de donner des prétextes, il faut dire que les conditions qui ont entouré le match étaient défavorables. L’arbitre n’arrêtait pas de siffler des fautes contre nous et en Futsal, les coups francs représentent un grand danger.”

Et d’ajouter : “Les joueurs aussi ne parvenaient pas à développer leur jeu de peur de commettre des fautes ou écoper de cartons condamnant leur équipe. Nous, on créait des occasions et eux, ils fructifiaient les fautes sifflées par l’arbitre. Nous étions surpris que l’on désigne le même arbitre pour les deux matchs“, a indiqué Hicham Dguig dans sa déclaration à la MAP.

Et de poursuivre sur les enseignements à tirer du périple au Brésil : “Au-delà de tout ça, je réitère que nous sommes ici pour apprendre de nos fautes et pallier nos lacunes, bien que nous aurions pu faire mieux si on avait pu nous épargner les déplacements entre deux villes pour disputer ces deux matchs en l’espace de moins de 48 heures.”

Nous n’allons pas arrêter là. Nous allons continuer à jouer contre des équipes meilleures, devant leurs publics et avec leurs arbitres. Cela va nous permettre d’évoluer et de nous améliorer pour mieux aborder les prochaines compétitions“, a-t-il conclut.