Halilhodzic

Le technicien bosnien, Vahid Halilhodzic s’est qualifié avec les Lions de l’Atlas à la Coupe du monde au Qatar. L’actuel patron de la tanière a réussi à décrocher sa quatrième qualification consécutive en Coupe du monde avec quatre équipes nationales différentes.

Sa performance, à titre individuel, est saluée mais elle n’impressionne pas les supporters marocains dont une bonne partie réclame son départ. Halilhodzic a été fréquemment critiqué ces derniers mois, et son licenciement est régulièrement évoqué. 

Le résultat peu flatteur obtenu en Coupe d’Afrique des nations en début d’année et sa gestion du groupe dramatique peuvent lui couter son poste à la tête des Lions de l’Atlas à 7 mois du Mondial. De plus, le public marocain reproche à Halilhodzic d’avoir banni les grandes stars de l’équipe nationale, et il réclame leur retour, ou le départ de l’entraîneur si ce dernier campe sur ses positions.

D’après les rumeurs qui circulent, la FRMF s’attend à ce que Vahid Halilhodzic s’obstine et aurait déjà pris la décision de s’en séparer dès son retour au Maroc dans une semaine. Selon le code du travail, elle ne peut annoncer son licenciement qu’en sa présence et tout porte à croire qu’elle l’officialisera avant le 1er mai.

Pour rappel, le président de l’instance marocaine, Fouzi Lekjaa, a annoncé il y a quelques jours que les meilleurs joueurs que ce pays compte joueront pour le Maroc au Qatar et que personne n’est “intouchable”. Une réponse à ceux qui croient Vahid protégé car félicité par Sa Majesté.

Pour préserver son poste, Vahid Halilhodzic n’a d’autres choix que de tourner la page puis de répondre favorablement aux réclamations en se réconciliant avec les joueurs écartés. Lui restera alors à se réconcilier avec les supporters mécontents de son attitude à Casablanca après la victoire face à la RDC.