Vahid conférence

Existe-t-il un lobby casaoui qui tend à imposer des joueurs de la région en sélection nationale ? Que ce soit dans le vestiaire rajoui ou wydadi, il existe un lobby qui décide des joueurs à aligner et ceux à mettre sur le banc.

C’est l’aveu même de l’ancien joueur du Wydad, Jamel Aït Ben Idir, qui a évoqué l’existence d’un lobby au sein du vestiaire du club casablancais. L’ancien milieu de terrain avait parlé d’un groupe qui jouissait de plusieurs privilèges et larges pouvoirs.

Certes, il y a une rivalité entre les deux clubs mais ils se rejoignent et s’accordent lorsqu’il s’agit de représentativité en équipe nationale. Tous deux imposent la présence de leurs meilleurs joueurs et tout sélectionneur qui souhaite la paix sociale doit convoquer au moins un de chaque club. Ceci explique les convocations de complaisance opérées par tous les sélectionneurs pour calmer leurs ardeurs. Mais cela ne leur suffit pas…

Le lobby casaoui, qui se précise, ne se contente pas d’imposer une présence dans les 23. Son objectif est de voir ses joueurs dans le 11 de base de la sélection. Et si le staff technique national refuse, le lobby actionne ses relais dans les médias qui se chargent des critiques avec le concours de supporters, souvent casaouis, préparés et chauffés à bloc pour réclamer le départ du sélectionneur sur les réseaux sociaux.

C’était le cas mardi soir avant, pendant et après le match des Lions de l’Atlas en éliminatoires de la CAN 2021. Une salve de critiques s’est abattue sur le sélectionneur national entre mécontents du rendement et ceux qui réclamaient tout bonnement son départ.

Le lendemain, une rumeur selon laquelle Faouzi Lakjaa, président de la Fédération marocaine de football, aurait tenu une réunion d’urgence avec Vahid Halilhodzic, a circulé sur les réseaux sociaux. Cette rumeur a alimenté davantage l’excitation d’une partie de supporters qui ont insisté sur le départ de Vahid sous prétexte qu’il n’a pas aligné les joueurs locaux présents (deux rajaouis et deux wydadis).

En réalité, il n’en est rien puisque Lekjaa n’a tenu aucune réunion avec le sélectionneur après la tombée de rideau des éliminatoires la Coupe d’Afrique des Nations “Cameron 2021”. Cependant, Halilhdozic devra rencontrer le président de la FRMF pour lui soumettre un rapport sur les deux derniers matchs conformément à la procédure habituelle.

Il n’y a aucun péril en la tanière pour provoquer une réunion d’urgence. Les Lions de l’Atlas ont dominé leur groupe et le sélectionneur national a rempli sa première mission en assurant la qualification dès la 5è journée. Il est loin le temps lorsque le Maroc galérait pour obtenir son ticket attendant la dernière journée et la dernière minute pour lâcher un “Ouf” de soulagement…

Comme indiqué dans un communiqué de la FRMF, la réunion de mercredi dernier a été consacrée au développement du Football marocain et à l’annonce du dossier de candidature du stade Mohammed V et du prince Moulay Abdallah pour abriter les finales de la Ligue des champions et de la Coupe de Confédération