Image lionsdelatlas par défaut

En attendant le 13 juin prochain et la décision de la Fifa, Médias24 a interrogé le célèbre journaliste sportif italo-marocain pour connaître les chances du Maroc.

Après l’échec de 4 candidatures, Lino Bacco pense que la 5e devrait être la bonne et qu’au pire, le Royaume sera le prochain pays africain à accueillir cet événement planétaire.

Lino Bacco: Personnellement non, mais plutôt indirectement en tant que Radio-mars où je travaille. Ainsi, nous avons déjà tenu une réunion avec les responsables du dossier technique pour sensibiliser les nationaux sur l’effet que cette candidature aura sur le développement ultérieur du Royaume.

Avant de convaincre les instances décisionnaires qui trancheront en juin, chaque citoyen marocain doit croire en ce projet et comprendre que cette fois, la finalité est encore plus importante.

Nous ne sommes plus dans le “attribuez-nous l’organisation et nous ferons le reste” mais plutôt dans le “nous réaliserons tout ce que nous projetons de faire, car notre pays doit aller de l’avant indépendamment de la Coupe du monde 2026, et cela qu’on l’organise ou non”.