Victime de son entourage, victime de sa hiérarchie, de ses délires… On peut tous, un jour ou l’autre, se positionner en victime alors que l’issue est de comprendre quand on a été victime et quand on doit cesser de l’être.

Comment l’auto apitoiement explique toutes les conséquences négatives d’un quotidien malheureux par des invariables handicapants limite névrotiques. Illustration donnée par un journaliste algérien qui parle d’ingérence française pour favoriser la candidature de Lekjaa. Ce dernier aurait demandé le soutien de Macron pour évincer le président de la FAF.
Il est sympa le Macron !

Une autre pleureuse affirme que Zetchi serait victime d’un complot marocain qui a influencé la décision de la FIFA pour l’éjecter de la course. Mais il reconnait tout de même que l’Algérie n’a aucune représentativité au sein de la CAF et de la FIFA. “Cette situation (sans représentativité) dérange le Maroc”, balance-il en se perdant dans ses explications.

Heureusement, quand on donne la parole au célèbre BenChikh, on entend un tout autre discours, sans démagogie ni langue de bois.