Ce dimanche, les Lions de l’Atlas de Houcine Ammouta tenteront de confirmer leur montée en puissance en défiant les Chipolopolos de la Zambie pour une place en demi-finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN).

Déterminés à conserver leur titre décroché en 2018, les Lions de l’Atlas gonflés à bloc après avoir retrouvé l’efficacité offensive tant attendue, croiseront le fer avec l’équipe de la Zambie sur la pelouse du stade de la Réunification de Douala où ils ont évolué durant la phase de poules.

Le récital offensif face à l’Ouganda mercredi soir (5-2) a valu à la sélection nationale de décrocher le titre de meilleure attaque de la phase de groupes avec six buts, ex aequo avec la Guinée. Une efficacité qui avait fait défaut lors des deux premières sorties de la sélection face au Togo et au Rwanda et qui présage une montée en puissance du Onze national.

A cet égard, le sélectionneur nationale Lhoussine Ammouta devrait faire confiance au même onze de départ qui a surclassé la sélection ougandaise en alignant notamment le trio offensif Ayoub El Kaabi, Soufiane Rahimi et Adam Nafati qui a fait ses preuves pour sa première rencontre grâce aux bijoux offerts à ses coéquipiers.

Le sélectionneur s’appuiera également sur les talents du virevoltant Abdelilah El Hafidi, auteur d’une très bonne prestation face à l’Ouganda. Une question demeure toutefois en suspens : Ammouta devrait-il aligner d’emblée le maestro rajaoui ou s’en servir comme un joker de luxe en seconde période pour redynamiser l’attaque marocaine ?

Côté défensif, le coach devrait de nouveau faire confiance à l’arrière droit, Omar Namsaoui, à la faveur de sa bonne performance lors du match précédent lors duquel il a remplacé Abdelkrim Baadi, diagnostiqué positif au covid-19. Le défenseur de la Renaissance de Berkane pourra apporter son expérience acquise lors des compétitions africaines et faire profiter ses coéquipiers de sa qualité de centres et de ses tirs de coups francs.

De l’avis d’un certain nombre d’observateurs, ce fauteuil de leader du groupe C permettra aux Lions de se libérer de la pression qui pèse généralement sur les tenants du titre d’une compétition. De quoi faire le plein de confiance face aux Chipolopolos sur la pelouse d’un stade qu’ils connaissent désormais par coeur.

Dans ce sens, le sélectionneur a déclaré au terme de la rencontre face à l’Ouganda que l’Équipe nationale, en pointant en tête du groupe C, a fait l’économie d’un déplacement pour une autre ville, ce qui aurait occasionné la fatigue des joueurs avec qui on aura plus de temps pour étudier le prochain adversaire avec la concentration nécessaire.

Il a estimé que la qualification, décrochée avec l’art et la manière, va lever la pression sur les joueurs et apporter de la confiance, précisant que le groupe est déterminé à conserver le titre obtenu lors de la dernière édition du CHAN organisée dans le Royaume.

Si les joueurs gèrent les opportunités qui s’offrent à eux avec l’efficacité souhaitée en les concrétisant de la meilleure façon, “personne ne se mettra en travers de notre chemin vers le titre“, a-t-insisté. (Avec MAP)