Coupe du Monde

Les Fédérations de football du Royaume-Uni et de la République d’Irlande ont décidé lundi de ne pas se porter candidates à l’organisation de la Coupe du monde 2030, pour se concentrer sur une candidature commune à l’organisation de l’Euro 2028.

Le gouvernement britannique avait engagé près de 2,8 millions de livres dans une étude de faisabilité de la candidature comprenant une analyse de l’impact économique, du paysage politique du football et des coûts probables de l’organisation de grands tournois internationaux.

Suite à cette étude, les fédérations de football de la République d’Irlande, d’Angleterre, d’Irlande du Nord, du Pays de Galles et d’Écosse ont décidé “de se concentrer sur une candidature officielle à l’organisation de l’UEFA Euro 2028.

L’organisation d’un Euro offre un retour sur investissement similaire, avec un tournoi européen dont le coût d’organisation est beaucoup plus faible et dont les bénéfices peuvent être réalisés plus rapidement“, indiquent-elles.

Ce serait un honneur et un privilège d’accueillir collectivement l’Euro 2028 et d’accueillir toute l’Europe”, ajoute un communiqué des cinq fédérations, soulignant que “ce serait également une merveilleuse occasion de démontrer le véritable impact de l’accueil d’un tournoi de football de classe mondiale en suscitant des changements positifs et en laissant un héritage durable dans nos communautés.

Le gouvernement britannique a indiqué qu’il soutenait la décision des cinq fédérations de football et a ajouté qu’il restait “passionné par l’idée d’organiser une Coupe du monde au Royaume-Uni et en Irlande lorsque le moment sera venu.”

Toutes les associations affirment qu’elles continueront à « collaborer » avec leurs partenaires gouvernementaux pour les prochaines étapes.