Le derby casablancais WAC - Raja

Le Raja de Casablanca vit au rythme d’une forte mobilisation en vue de la reprise de la Botola Pro de football, prévue le 24 juillet prochain.

Le club casablancais compte également sur les compétitions africaines et arabes, suspendues à cause de la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus.

Mettant à profit l’entrée en vigueur de la deuxième phase du dé-confinement progressif, les joueurs du club casablancais ont repris le chemin des entraînements, la semaine dernière, au complexe “Oasis”, avec les absences remarquées des Congolais Ben Malango et Fabrice Ngoma bloqués à Kinshasa, où ils suivent un programme spécifique à distance chapeauté par le coach Jamal Sellami.

Les séances d’entraînement, qui ont redémarré le 25 juin, obéissent au protocole de prévention défini par la Fédération royale marocaine de football (FRMF), qui s’est inspirée des consignes sanitaires fixées par les autorités publiques dans le combat contre la diffusion du virus.

Ainsi, tous les membres du club ont subi des tests de dépistage, qui se sont révélés négatifs. Durant 10 jours, les entraînements s’effectuent en petits groupes de 5 avec un maximum de 10 joueurs sur le terrain, en application dudit protocole. Au terme de cette période, l’équipe pourra reprendre les séances collectives pour 20 jours.

Le Raja de Casablanca “adhère pleinement” à ce protocole et le président Jawad Ziyat “veille en personne à l’application à la lettre de la deuxième phase du dé-confinement progressif au sein du club”, a affirmé Said Wahbi ajoutant que le club “est entre de bonnes mains pour demeurer constamment au sommet du football national à tous les égards”, faisant part “d’efforts inlassables pour réussir la transformation du club en une société sportive exemplaire gérée de manière rationnelle et professionnelle”. (MAP)