Image lionsdelatlas par défaut

Le ministre mexicain des Affaires étrangères, Luis Videgaray, a jugé inacceptable que le président des États-Unis compare les migrants à des «animaux”et a déclaré que le gouvernement de son pays déposera plainte auprès des États-Unis.

Ambiance. Les propos choquants de Donald Trump sur les migrants mexicains, qu’il a qualifiés d’animaux, ont fait réagir les officiels du pays des mariachis. En effet, le gouvernement mexicain a déclaré avoir déposé une note diplomatique de plainte auprès des États-Unis en guise de protestation. Le ministre mexicain des affaires étrangères, Luis Videgaray a même déclaré lors d’un passage sur la télé locale mexicaine “Televisia” que ces commentaires ne sont pas respectueux des droits de l’homme et qu’ils sont absolument inacceptables. “Les deux voisins sont-ils au bord de la crise de nerfs? Ça y ressemble de plus en plus. Après le mur les insultes. Étrange sens de la fraternité. Il est légitime de se demander si les pays qui comptent voter pour United 2026 sont conscients de la gravité d’une situation qui survient à moins d’un mois du vote du congrès de la FIFA pour élire le pays hôte de la Coupe du Monde 2026? Au moins ils sont au courant.