Image lionsdelatlas par défaut

Qualification très logique de la Seleçao. Le Brésil a décroché une victoire facile (2-0) face à un Mexique dynamique mais sans danger.

Grâce à des buts de Neymar et Firmino en seconde période, les hommes de Tite atteignent les quarts de finale et retrouveront la Belgique ou le Japon samedi prochain. Longtemps perturbé par le pressing très haut du Tri, par son rythme aussi, il a su se montrer patient malgré les «Olés”du public. Et très solide (voir par ailleurs).

Sous la chaleur de Samara (30°C), les 20 premières minutes ont été très compliquées pour la Seleçao qui a subi la furia adverse (2e, 15e, 22e, 26e). Mais le Mexique n’a pas pu tenir physiquement et il n’a pas marqué tôt dans la rencontre comme il espérait le faire. Memo Ochoa, peut-être le meilleur gardien du Mondial pour le moment, a été largement sollicité. Il a repoussé difficilement des frappes de Neymar (5e, 25e), Gabriel Jesus (33e) et Coutinho (48e).

Enfin utile au Brésil, Willian a servi de relais à Neymar pour l’ouverture du score brésilienne (51e). Le Parisien, très actif et visé par les Mexicains, a aussi été à l’origine du but de Firmino, à la 90e.

Le fait : Avec la Canarinha, on ne passe pasDepuis le début de la Coupe du monde, deux défenses impressionnent : celle de l’Uruguay et celle du Brésil. Contre le Mexique, l’arrière-garde de la Seleçao a encore été très solide malgré les absences de Danilo et de Marcelo. Sur les ailes, Fagner (3 interceptions) et Filipe Luis ont un peu souffert en début de match face à Vela et Lozano mais ils ont été ensuite au niveau.

La défense centrale a été impériale. Si le Mexique a cadré un seul tir, c’est notamment parce que Silva (7 dégagements), Miranda et compagnie ont bloqué 8 ballons.