65996017_2436760156391398_8465802005556756480_o

Hervé Renard a officiellement quitté les Lions de l’Atlas, aujourd’hui, après 3 ans et demi (41 mois). Le Français restera dans les mémoires pour plusieurs réalisations majeures avec la sélection, mais aussi quelques désillusions.

Il a notamment atteint les quarts de finale de la Coupe d’Afrique au Gabon en 2017, ce qui n’était plsu arrivé aux Lions de l”Atlas depuis 2004. Il a aussi permis au Maroc de retrouver la Coupe du Monde 20 ans après sa dernière participation. Cette année les Lions ont terminé premiers de leur groupe à la CAN avec 9 points, jamais-vu. Hervé Renard restera aussi comme celui qui vaincu certaines bêtes noires comme le Cameroun et l’Afrique du Sud…

Le 26 mars 2016, il démarre son aventure marocaine avec une victoire contre le Cap-Vert (0-1), principal danger du Groupe F des qualifications pour la CAN 2017. S’en suivront une nouvelle victoire contre ce même adversaire (2-0), à Marrakech, un match nul contre la Libye (1-1) et une victoire contre Sao Tomé-et-Principe (2-0). Le Maroc finira premier de son groupe avec 16 points et sera la première nation à se qualifier pour le tournoi gabonais, après le pays hôte.

Avant de se rendre au Gabon, le Maroc joue ses deux premiers matchs des éliminatoires pour la Coupe du Monde en Russie. Deux matchs qui se soldent par des nuls vierges, en octobre 2016 contre le Gabon puis en Novembre 2016 contre la Côte d’Ivoire.

Au pays de Pierre-Emerick Aubameyang, les Lions commencent l’aventure par une défaite contre la RDC (1-0). Ils battront ensuite facilement le Togo d’Emmanuel Adebayor (3-1) avant de s’offrir la Côte d’Ivoire (1-0). Medhi Benatia et les siens se qualifient en quarts de finale. Mais l’aventure s’arrête brusquement après une défaite contre le futur finaliste, l’Égypte de Mohamed Salah (1-0).

Les Lions entament ensuite leur premier match des éliminatoires de la CAN 2019. Le 10 juin 2017, ils essuient une défaite contre le champion en titre camerounais (1-0).

Le 1er septembre de la même année, les hommes de Renard reprennent leurs matchs des éliminatoires du mondial russe avec une large victoire (6-0) contre le Mali. 4 jours plus tard, ils feront match nul contre ce même adversaire (0-0). Le 7 octobre, c’est le Gabon que les Lions écrasent (3-0) avec notamment un triplé mémorable de Khalid Boutaïb. Puis le 11 novembre, ils s’offrent la Côte d’Ivoire (0-2), à Abidjan pour retrouver le Mondial. Premier du groupe C, le Maroc n’encaissera pas le moindre but lors de ces qualifications, une autre prouesse de l’ère Renard.

En Russie (15-25 juin), les Lions finissent derniers de leur groupe après une défaite sur le fil contre l’Iran (0-1 contre son camp d’Aziz Bouhaddouz à la 95e minute) suivi d’une autre contre le Portugal (1-0) et un nul contre l’Espagne (2-2).

Le 8 septembre 2018, Renard et ses protégés reprennent les éliminatoires de la CAN 2019. Ils écrasent le Malawi (3-0) avant de vaincre les Comores (1-0), le 13 octobre. 3 jours plus tard, les Lions font match nul avec le même adversaire (2-2). Ils arrachent leur qualification, le 16 novembre, après une victoire contre le Cameroun (2-0) qu’ils n’ont jamais battu avant avec un doublé de Ziyech. Lors du dernier match du groupe B, les Lions font match nul contre le Malawi (0-0).

Au pays des Pharaons, les Marocains sortent premiers de leur groupe avec 3 victoires en autant de matchs (le 23 juin contre la Namibie, le 28 contre la Côte d’Ivoire puis le 1er juillet face à l’Afrique du Sud, toujours sur un score de (1-0)). Mais ils sont piteusement éliminés en 8es de finale par le Bénin, troisième du groupe F (1-1, t. a. b 1-4). Ce sera le dernier match de Renard avec le Maroc.

En matchs officiels avec les Lions de l’Atlas, le double champion d’Afrique affiche un bilan de 14 victoires, 7 nuls, 6 défaites et 0 titre. À son arrivée, le Maroc était la 81e nation du classement FIFA, il est aujourd’hui 47e.

SourceMAP