Image lionsdelatlas par défaut

Alors qu’il avait exprimé il y a quelques semaines son soutien au dossier de la candidature marocaine pour l’organisation du Mondial 2026, le Bahrein semble avoir changé d’avis.

La sortie de Trump menaçant les soutiens de Morocco 2026 a porté apparemment ses fruits. Le Bahrein, pays qui avait exprimé auparavant son soutien au dossier de la candidature marocaine pour l’organisation du Mondial 2026, parait encore indécis quant à sa décision du vote. Le prince héritier bahreïnien a accueilli, hier dimanche, au palais royal d’Al Manama, une grande délégation du comité nord-américain pour l’organisation du Mondial 2026. Le prince Salmane Ben Hamad Al Khalif, accompagné du président de la Fédération bahreïnienne du football, a tenu une réunion avec le président de la fédération américaine du football, Carlos Cordeiro, un entretien durant lequel l’héritier du trône a affirmé “que le sport est un moyen de dialogue et de rapprochement entre les sociétés et les peuples”. Salmane qui n’a pas explicité son soutien au dossier nord-américain, mais a toutefois salué “les relations très étroites” que tient le Bahreïn avec les trois pays de la candidature United 2026, “souhaitant la réussite de leur visite au Bahreïn”.