Vahid Halilhodzic

La Fédération royale marocaine de Football (FRMF) et sa tête, Fouzi Lekjaa, a renouvelé sa confiance au sélectionneur national, Vahid Halilhodzic, après sa qualification plutot facile malgré les contraintes liées à la crise sanitaire.

Ce témoignage vient couper court aux critiques dévastatrices des voix habituelles qui incitent les supporters crédules à réclamer du changement. Il est extrêmement important pour la stabilité de la tanière des Lions de l’Atlas menacée par une salve de critiques aussi bien à l’encore du sélectionneur et qu’à son staff en la personne de Mustapha Hadji.

Le bosnien, qui réclame du temps et de la patience, va donc poursuivre son travail à la tête des Lions de l’Atlas avec l’appui de ses employeurs, conscients de l’importance de la stabilité quand on aspire à atteindre l’excellence.

Ainsi, malgré quelques appels à sa révocation de son poste à la suite de l’apparition peu convaincante de ses Lions de l’Atlas, plutôt préoccupés par le sort de leurs clubs respectifs une fois la qualification aquise.

À l’heure actuelle, la FRMF écarte la question de la séparation avec l’entraîneur bosnien car elle n’a pas lieu d’être posée. Vahid Halilhodzic remplit son contrat à ce jour et il ny’ a donc aucune raison de réclamer son départ en avançant le nom d’un technicien local, comme on répand sur les réseaux sociaux. Les résultats, quoi que peu convaincants, sont en sa faveur et servent son intérêt car il n’a perdu qu’un match amical en 12 rencontres sur le banc des Lions de l’Atlas.

La Fédération royale marocaine de football a signé un contrat avec Halilhodzic en fixant un certains nombre d’objectifs à atteindre. Les demi-finales de la Coupe d’Afrique 2021, la qualification pour la Coupe du monde 2022 et remporter la Coupe d’Afrique 2023.