Fethi Nourine

Le judoka algérien Fetih Nourine, qui avait déclaré forfait aux Jeux Olympiques de Tokyo pour éviter d’affronter un adversaire israélien, a été suspendu par la Fédération internationale de judo (IJF) et son accréditation lui a été retirée.

Nourine devait d’abord affronter le Soudanais Mohamed Abdalrasool lundi au premier tour, avant de combattre l’Israélien Tohar Butbul au tour suivant. Mais il avait annoncé jeudi à la télévision algérienne qu’il avait décidé de renoncer au tournoi, expliquant sa décision par son soutien à « la cause palestinienne », sujet incontournable de la propagande du système algérien.

Preuve est que l’entraineur de Fetih a rappelé que l’Algérie et les algériens refusaient la normalisation des relations avec l’entité sioniste.

Seulement, après ce coup médiatique, les responsables algériens ont mis du temps avant de réagir. Fetih s’attendait à des félicitations de ses dirigeants pour son geste héroïque. Or, le président de la Fédération algérienne de Judo, Yassine Slini, a tenu à se désolidariser d’une “initiative” qui tombe mal à l’heure où Israël est devenue membre observateur à l’Union Africaine 

Sur les réseaux sociaux, Yassine Slini a répondu à Fetih Nourine en lui rappelant qu’il était algérien et non palestinien. Il lui a également reproché de ne pas avoir honoré son pays en combattant l’israélien (d’origine marocaine) Tohar Butbul.

Nourine a écrit : “Le président de la Fédération, Yassine Slini, a été surpris par la décision de mon forfait face au judoka de l’entité sioniste. Il dit qu’il est parti (à Tokyo) pour représenter l’algérie et non la Palestine.

Et d’ajouter : “Oui, j’ai honoré l’Algérie plusieurs fois et je l’ai représenté dans ma décision en l’honorant. Je n’ai pas trahi mon pays ni ma cause devant les instituions internationales contrairement à ce que vous faites

Nourine persiste et va même jusqu’à critiquer l’Arabie Saoudite qui a autorisé son athlète, Tahani Al-Qahtani, à monter sur le tatami face à une Israélienne. “Ne pas retirer la judokate saoudienne face à une israélienne est une honte pour l’Arabie Saoudite“, dit-il en politisant son discours dans la vidéo ci-dessous.

Par ailleurs, le Soudanais Mohamed Abdalrasool (469e), qui devait affronter Nourine au premier tour, ne s’est pas non plus présenté au combat contre Tohar Butbul (7è), et ce malgré la signature des accords d’Abraham entre Khartoum et Jérusalem. En tout cas, il s’est épargné une humiliation…

Peut être une image de ‎texte qui dit ’‎Fethi Nourine min 52 رئیس الإتحادية یاسین سليني يتفاجأ من قرار إنسحابي أمام لاعب الكيان الصهيوني ويقول أنه ذهب لتمثيل الجزائ وليس فلسطين نعم أنا شرفت الجزائر في عدة محافل ومثلته في قرار إنسحابي وشرفته ولم أخن وطني وقضيتي أمام المنضمات العالمية عکس ماتقومون به‎’‎