Boulahrouz défend Idrissi

Khalid Boulahrouz, visiblement proche d’Oussama Idrissi, s’insurge contre De Telegraaf qui aurait mal retranscrit l’entretien fait récemment avec l’attaquant de l’AZ.

Dans cette interview, la rédaction de la dite source a fait dire à Idrissi qu’il n’avait plus rien à apprendre avec l’AZ et que, pour lui, il était temps de partir. Khalid Boulahrouz conteste cette déclaration attribuée au Lion de l’Atlas. “Les propos d’Oussama ont été déformés. C’est totalement faux. Il n’a rien dit de tout cela,” explique Boulahrouz chez Rondo.

“Le journaliste en question, je ne vais même pas mentionner son nom, a juste ajouté de fausses déclarations à l’entretien. L’interview devait être vérifiée par l’AZ, mais le journaliste n’a pas répondu et l’a publié sans consultation. Il a ajouté qu’Idrissi aurait dit qu’il avait fini son apprentissage et serait prêt pour un départ. Son but est de créer consciemment de la polémique”.

A la suite de cette interview, Oussama Idrissi a ensuite été décrit comme un loup en quête d’argent. “Ce n’est pas vrai du tout. Il est modeste, sage, intelligent et très désireux d’apprendre,” explique Boulahrouz. “L’ambition n’est pas une mauvaise chose, mais l’image actuelle qu’on donne de lui n’est pas correcte. On veut faire croire qu’il a terminé avec l’AZ et qu’il veut partir. Or, ce n’est pas vrai,” soutient Khalid Boulahrouz.