Julien Stephan

Ce n’est plus vraiment un secret mais les jours de Vahid Halilhodzic à la tête des Lions de l’Atlas sont comptés. La cause n’est pas liée à un défaut de résultat mais à une incompatibilité de caractère et surtout de point de vue avec plusieurs cadres de la tanière.

Le président de la Fédération royale marocaine de Football (FRMF), Fouzi Lekjaa a clairement indiqué que le sélectionneur en place devra tenir compte des cas particuliers et résoudre ses conflit avec un ensemble de joueurs marocains.

Ziyech, Mazraoui, Harit et les autres…

Lorsque le président met l’accent sur le caractère sélectionnable des joueurs mis à l’écart par Halilhodzic, il signifie aussi qu’il y a clairement une divergence, d’autant que le bosnien s’obstine en affirmant que le retour n’est pas du tout envisageable, “histoire terminée“.

Bref, les sujets de discorde ne sont pas clos, d’autant plus que bien que Lekjaa ai fait preuve de clémence concernant la mauvaise campagne de la CAN, Vahid de son côté, reste arc-bouté sur ses positions… Mais au delà de cela il semble qu’il y ai une réelle incompatibilité entre les partie.

Changement en vue

Sauf énorme surprise, Vahid sera probablement remercié puis remplacé et les noms d’éventuels candidats sont déjà sortis avec une priorité pour un francophone pour des raisons pratiques.

Notre rédaction a cité quelques illustres noms susceptibles de succéder à Vahid Halilhodzic. Jusqu’à présent, tous les noms suggérés concernent des entraineurs d’expérience et d’âge relativement avancé. Si l’on se fie aux récents propos de Mustapha Hadji concernant le profil idoine, on pourrait à juste titre penser à un entraîneur qui répondrait à plusieurs critères dont celui de l’âge.

La dernière piste, selon nos infirmations, nous mène vers Julien Stéphan, actuel coach de Strasbourg qui réussit une belle saison avec le club Alsacien toujours en course pour une qualification en ligue des champions. Julien Stéphan a également connu de beaux jours avec le Stade Rennais de Nayef Aguerd la saison dernière. L’entraîneur français de 41 ans serait dans le viseur de Fouzi Lekjaa. Il a pour lui d’être jeune, d’avoir une philosophie de jeu très intéressante et des positions plus claires concernant le travail avec son staff et sa direction.

Les jours à venir seront sans nul doute fatidiques concernant la suite des événements étant donné que Vahid campe sur ses positions alors que son président veut le retour des bannis. Les discussions iront bon train et une décision sera prise assez rapidement afin de laisser le temps au sélectionneur de préparer la Coupe du Monde et les qualifications pour la CAN 2023.