Image lionsdelatlas par défaut

Romain Saiss, ou l’histoire d’un marocain ayant gouté à la joie d’une sélection pour un match du Maroc . et plus rien depuis. Pour vous, LDA est allé à la rencontre d’un joueur polyvalent qui continue sa progression . pour vous, il se livre sans concession.  

Lionsdelatlas. ma : Tout d’abord, peux-tu te présenter rapidement pour raconter tes débuts dans le monde professionnel ?

Romain Saiss : J’ai commencé à l’âge de 5 ans au club à côté de chez moi près de Valence où j’ai fait toutes mes gammes jusqu’à l’âge de 20ans en jouant pour Valence en CFA2. Après cela j’ai signé en 2011 mon premier contrat Pro à Clermont où j’ai passé 2 Ans. Finalement depuis Juin dernier et le dernier Mercato estival je suis au Havre.

Lionsdelatlas. ma : Comment se passe ton début de saison au HAC ?

Romain Saiss  Je suis satisfait de mon début de saison personnellement car je retrouve un poste où j’étais formé (milieu de terrain défensif). J’enchaine de bonnes performances pour le moment et le coach est satisfait de mes performances. Je suis surtout très content de retrouver ce poste-là qui me permet de m’épanouir pleinement et j’espère que ça continuera comme cela pour moi jusqu’à la fin de saison. A Clermont je jouais parfois défenseur central alors que ce n’était pas vraiment mon poste de formation. Ça me permet aujourd’hui de pouvoir dépanner à ce poste, ce qui est bénéfique pour moi et l’équipe.

Lionsdelatlas. ma : Est-ce qu’un club de Ligue 1 t’a approché lors du dernier Mercato estival ?

Romain Saiss  J’avais d’autres contacts en Serie A  ou en Ligue 1 mais je privilégiais de rester en France dans un club où je pouvais encore jouer et m’épanouir. Je suis encore jeune et j’ai besoin de jouer. Je ne voulais pas cirer le banc en allant dans un club de Ligue 1 ou en Serie A … Il était essentiel pour moi d’être dans un club qui pouvait m’offrir du temps de jeu.

Le directeur sportif ou encore le coach et m’ont exposé leur projet, ce qui a aussi fait pencher la balance pour le HAC. Je me suis dit que ce serait bénéfique pour moi de continuer une saison en Ligue 2 pour être bien armé et solide pour le plus haut niveau.

Lionsdelatlas. ma : Qu’en est-il de ton plan de carrière ? Des contacts pour changer de club ou comptes-tu rester quelques temps au HAC ?

Romain Saiss  J’essaye de ne pas trop penser à ça et d’être dans l’optique de faire une bonne saison et être tjrs performant individuellement. On verra en fin de saison, les clubs ne s’intéresseront à moi que par mes performances. Je ne voudrai pas trop me projeter dans l’avenir et ne pas y arriver par la suite. J’avance au jour le jour et c’est comme ça que j’y arriverai. On verra à la fin de la saison qui est encore longue.

Lionsdelatlas. ma : Dans quel championnat et/ou quel club aimerais-tu jouer ?

Romain Saiss  J’ai toujours été Supporter de Marseille, ce serait donc exceptionnel pour moi d’évoluer un jour là-bas.

Hormis la ligue 1, j’ai une préférence pour le championnat anglais où je suis allé voir quelques matchs de Premier League. C’est un championnat très attrayant où les gens là-bas vivent pour le foot et aiment ce sport.

L’intensité des matchs et la ferveur des supporters est incroyable et c’est aussi ce qui fait envie. Il faut bosser pour y arriver et c’est ce que j’essaye de faire.   Il n’y a que le travail qui permet de réussir et j’espère que j’aurai l’occasion de jouer un jour en Angleterre.

Lionsdelatlas. ma : As-tu gardé des contacts avec des joueurs de l’équipe Nationale marocaine ?

Romain Saiss  Je suis encore en contact avec Mehdi Benatia depuis ma sélection. C’est un joueur qui avait aussi évolué à Clermont par le passé. De temps en temps j’ai aussi des nouvelles de Bergdich contre qui j’ai joué quand il était à Lens, ou Kantari quand on a rejoué contre Lens. De temps en temps j’essaye d’avoir des nouvelles d’Adrien Regattin ou Belghazouani en France également.

Lionsdelatlas. ma : Est-ce qu’il t’arrive de voir des matchs de la Botola ?

Romain Saiss  J’essaye de regarder quand je peux et que j’ai le temps bien sûr… surtout le Derby de Casablanca puisque dans ma famille ce sont des fervents supporters du Wydad. Parfois je vois des résumés en passant sur les chaînes marocaines.

Lionsdelatlas. ma : Que penses-tu de l’équipe nationale marocaine actuellement ?

Romain Saiss  Au niveau des joueurs, on a des joueurs de qualité au niveau individuel. On comprend tous que le peuple marocain soit déçu avec l’équipe et les joueurs dont on dispose. C’est frustrant mais il faut apporter une certaine stabilité à cette équipe qui a besoin de gagner en confiance et continuer à travailler.

Il y a beaucoup de jeunes joueurs dans cette équipe qui a besoin d’expérience, surtout pour les compétitions africaines qui sont vraiment différentes des autres. On ne doit pas baisser les bras car un moment donné le travail finira par payer. Il faut continuer à leur faire confiance et il faut tout faire pour bien se préparer pour la CAN à domicile.

Je ne pense surtout pas que les joueurs manquent d’envie… Les résultats ne suivent pas forcément mais tout joueur vient avec l’envie de défendre les couleurs nationales. Nous sommes tombés contre la CIV pour la CDM 2014 et ce n’était pas facile de se qualifier. Il faut désormais se préparer pour la prochaine CAN et avoir comme objectif d’aller au bout.

Les attentes seront encore plus grandes en 2015 mais Il ne faudra pas se mettre trop de pression au risque de passer encore à côté. Il faut travailler dur dans l’année qui va précéder la CAN pour se libérer totalement et montrer qu’on est une grande équipe du continent africain.

Lionsdelatlas. ma : As-tu eu des contacts avec le sélectionneur national depuis ta dernière sélection ?

Romain Saiss  Je n’ai eu aucun contact depuis la dernière sélection avec le sélectionneur mais juste avec Walid Regragui qui voulait savoir comment ça se passait et prendre quelques nouvelles, et aussi pour les différentes fêtes.

Je sais que c’est difficile pour moi de revenir en sélection avec tous les joueurs qu’il y a … le fait d’être en Ligue 2 ne facilite pas les choses. J’ai fait une brève apparition mais je ne baisse pas les bras juste parce que j’évolue en Ligue 2. Je veux montrer que j’ai envie de réussir et de revenir en sélection et je fais tout pour y arriver.

Lionsdelatlas. ma : Nous avons su hier que Rachid Taoussi n’est plus sélectionneur national, pensez-vous que c’est une bonne idée de changer à nouveau de sélectionneur à 15 mois d’une CAN à domicile ?

Romain Saiss  Ce sont des élections où chacun essaye de faire valoir ce qu’il veut faire pour la sélection. C’est sûr que c’est difficile pour les joueurs de devoir sans arrêt changer de sélectionneur ou de staff. Ce dernier commence à connaitre les joueurs qui sont les mêmes depuis un moment et il faut cette stabilité que les joueurs veulent aussi, surtout avec un projet de jeu qui commence à se mettre en place.

L’équipe nationale ne se réunit que quelque fois dans l’année donc ça prend du temps …. Donc il faut vraiment se demander s’il faut encore changer de sélectionneur … Ce sont les joueurs qui risquent d’en pâtir à chaque fois puisque c’est difficile de s’habituer à un nouveau discours et un nouveau système.

Qu’importe la décision, les joueurs feront tout de toute façon pour s’adapter au plus vite et préparer au mieux la CAN.

Lionsdelatlas. ma : Suivais-tu l’équipe nationale quand tu étais plus jeune ? Comment et quand as-tu eu envie de porter les couleurs nationales ?

Romain Saiss  J’ai toujours suivi l’équipe nationale étant plus jeune, notamment la CAN 2004 en Tunisie où l’équipe a fait rêver tout le peuple marocain.

Depuis ce jour je regarde de plus en plus et là je regarde tous les matchs quand ils sont retransmis, même amicaux. C’est la vitrine du football marocain et on ne peut qu’apprendre des joueurs qui jouaient, ce qui m’a donné envie de tout faire pour rejoindre cette sélection.

Lionsdelatlas. ma : Ton joueur marocain préféré toute génération confondue ?

Romain Saiss  De cette équipe 2004, un joueur comme Naybet a apporté énormément au football marocain car il a fait une grande carrière en sélection mais aussi en club avec le Deportivo  ça reste une référence.

C’est vrai que dans le passé il y avait moins de joueurs qui évoluaient dans de grands clubs comme aujourd’hui, mais des joueurs comme Bouderbala ont fait de belles carrières. Le plus important dans le foot est de durer et non pas juste faire une ou deux très bonnes saisons.

Il y a des parcours qui inspirent plus que d’autres. Aujourd’hui, un joueur comme Benatia est voué à faire une grande carrière, sachant qu’il a vécu des moments difficiles et pour cela ça reste un exemple à suivre. On essaye au quotidien de s’inspirer des meilleurs pour réussir aussi.

Lionsdelatlas. ma : Un dernier mot pour les lecteurs de Lionsdelatlas. ma

Romain Saiss  Qu’ils continuent à suivre les articles sur ce site de qualité et continuer à être derrière l’équipe nationale, surtout dans les mauvais moments…. C’est comme ça qu’on va s’en sortir. Qu’ils gardent leur ferveur  l’équipe va bien finir par réussir.