Image lionsdelatlas par défaut

Le Maroc a hérité d’un groupe extrêmement difficile au Mondial 2018 avec l’Espagne, le Portugal et l’Iran. Hervé Renard, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, a commenté sur RMC le sort peu clément réservé aux siens.

Portugal, Espagne, Iran… Hervé Renard, quelle est votre réaction après ce tirage pour le Maroc? On a tout fait pour venir à cette Coupe du monde. On était si heureux, et on l’est encore. On hérite d’un groupe très, très difficile. On ne va pas se le cacher. Le premier match contre l’Iran sera certainement la clé de notre tournoi. On doit être capable de battre l’Iran pour pouvoir espérer quelque chose de grand. Les gros favoris sont le Portugal et l’Espagne, que tout le monde voit déjà en 8es de finale. A nous de créer une énorme surprise. C’est donc un exploit qu’il va falloir aller chercher… Bien sûr. On n’a pas concédé un seul but dans les éliminatoires. Le Portugal est aussi une équipe très, très solide mais elle dépend souvent aussi de Cristiano Ronaldo, de ses performances. Il y aura la Ligue des champions pour le Real Madrid, beaucoup de matchs… Il faut espérer qu’il soit moins performant à cette période et que nous, on soit bien sûr à notre maximum pour espérer quelque chose. Est-ce important pour vous de finir parmi les meilleures équipes africaines lors de ce Mondial? Vous avez regardé le tirage des autres nations africaines? Evidemment, on représente ce continent. C’est pour moi un grand honneur de représenter l’Afrique. Maintenant, vous connaissez l’attachement que j’ai pour ce continent avec tout ce qu’il m’a apporté et ce qu’il m’apporte encore. Je mets un point d’honneur à montrer une belle image du football marocain et africain. J’espère que toutes les autres équipes africaines le feront et, on l’espère pour une d’entre elles, aller le plus loin possible, c’est-à-dire le dernier carré car ce n’est jamais arrivé dans l’histoire d’une Coupe du monde.