Image lionsdelatlas par défaut

Déjà éliminé avant le coup d’envoi, le Maroc a livré une performance épique face à l’Espagne, qu’il a accrochée ce lundi soir à Kaliningrad .

Son sélectionneur, le Français Hervé Renard, s’est satisfait du comportement de ses joueurs, mais éprouve des regrets, estimant que son équipe pouvait se qualifier pour les huitièmes de finale. Hervé Renard (sélectionneur du Maroc) : “J’ai dit ce que j’avais à dire sur l’arbitrage, même s’il y a encore eu des choses incompréhensibles ce soir. Il faut se concentrer sur l’essentiel : le résultat. On aurait aimé battre l’Espagne, on était venu pour ça. On a souffert, comme toutes les équipes qui affrontent cet adversaire exceptionnel, qui est un mix du Barça et du Real. “Il faut payer pour apprendre et progresser”Il faut féliciter les joueurs et tout le Maroc pour cette Coupe du monde. Il nous a manqué un peu d’expérience dans le premier match (perdu face à l’Iran, 1-0). On devait faire 0-0 et ça changeait toute la donne. C’est peut-être les vingt ans d’absence en Coupe du monde qui nous ont pénalisés à ce niveau. Il faut payer pour apprendre et progresser. “Bonne chance au Sénégal et au Nigeria”Mais on a montré contre l’Espagne et le Portugal, deux des meilleures équipes du monde, qu’on pouvait être à la hauteur. On sort la tête haute, très haute, avec beaucoup de fierté. On gardera cette Coupe du monde en mémoire. Bonne chance à tous ceux qui vont continuer, particulièrement les deux équipes africaines qui restent en course pour la qualification : le Nigeria et le Sénégal. On est de tout coeur avec eux. Que la compétition continue et qu’elle soit aussi belle que ce qu’on a vécu. “(Sur son avenir incertain à la tête du Maroc) : “On va savourer l’instant présent. On aura tout le temps de se tourner vers l’avenir plus tard. “