Image lionsdelatlas par défaut

La sélection marocaine a hérité d’un groupe des plus difficiles mais les joueurs doivent montrer “d’une grande motivation”, a déclaré, vendredi à l’issue du tirage au sort, le sélectionneur des Lions de l’Atlas Hervé Renard.

“Nous allons disputer les tickets de qualification pour les huitièmes de finale avec détermination” et sans “s’avouer vaincus” en arrivant dans ce mondial Il faut rentrer sur le terrain avec la détermination de gagner et le premier match face à la sélection de l’Iran sera “capital” et déterminant pour le reste du parcours dans ce mondial. Les lions de l’Atlas, qui vont jouer contre deux grosses pointures, le Portugal et surtout “l’Espagne que tout le monde cherchait à éviter”, vont tout faire pour se qualifier pour le tour suivant car “la pire des choses est de satisfaire d’une simple qualification” et participation au mondial, a-t-il relevé. “Même si c’est difficile sur le papier”, aux joueurs de “continuer sur la même dynamique avec laquelle ils ont terminé les qualifications africaines puisque rien n’est impossible dans le football”, a indiqué le coach. Les Lions de l’Atlas entameront, le 15 juin à Saint-Pétersbourg, ces phases finales face à la sélection iranienne, avant de livrer, cinq jours plus tard, leur deuxième match de poule contre le Onze portugais (20 juin) au stade de Loujniki de Moscou avant de clore, le 25 juin, leur parcours du premier tour à Kaliningrad. Le vainqueur de ce groupe devra rencontrer au deuxième tour le second du groupe A (Russie, Arabie Saoudite, Egypte et Uruguay) et le deuxième jouera contre le leader du groupe A.