Image lionsdelatlas par défaut

La FIFA sort-elle de sa neutralité? Tout porte à le croire en tout cas. Un média mexicain vient de dévoiler que le président Gianni Infantino aurait promis au dossier nord-américain l’organisation du Mondial 2026.

Gianni Infantino fait du Blatter. Alors qu’il répétait à tout bout de champ que sous son ère, la FIFA allait définitivement adopter une transparence irréprochable, voilà qu’on apprend que l’Italo-suisse aurait promis au président de la Fédération américaine de football l’organisation du Mondial 2026. C’est ce qu’a dévoilé une chaîne télévisée mexicaine, citée par le site Almarssadpro. “Écoutez bien, hier soir, une personne était présente dans des réunions en Colombie, a entendu une discussion entre le président Infantino et le président de la fédération américaine Carlos Cordeiro, Gianni a dit au responsable américaine: préparez-vous, le Mondial 2026 sera le votre”, a balancé un journaliste sur le plateau, insistant sur le fait qu’il s’est bien assuré de la véracité de ses sources. En octobre dernier, Gianni Infantino avait pourtant promis, dans une tribune publiée par la FIFA, que cette dernière a “radicalement modifié le mécanisme de sélection” du pays hôte et a mis en place une procédure qui est désormais “aussi objective et transparente que possible” pour l’attribution du Mondial 2026. La divulgation de cette information par les médias mexicains survient quelques jours après deux sorties marocaines soupçonnant la neutralité du président de la FIFA. Dans un premier temps, Moulay Hafid Elalamy, président du comité Morocco 2026, avait remis en question la partialité de la FIFA dans la bataille pour l’organisation du Mondial 2026. “Difficile de participer à une course dont le juge n’est pas partial” avait-il balancé en conférence de presse, devant des journalistes étrangers à Casablanca. Dans la foulée, Fouzi Lekjaâ, président de la Féderation royale marocaine du football (FRMF) avait envoyé une lettre à Gianni Infantino dans laquelle il conteste le système de notation des experts de la “task-force” qui se rendront au Maroc pour examiner la capacité du Maroc à organiser le Mondial. Le patron du football national exprimait les “inquiétudes du Maroc sur l’équité et la transparence de la procédure”. Il précise dans ce sens : “a ma grande surprise, le système de notation ne nous a finalement été transmis que le 14 mars”, soit 24 heures avant que le Maroc ne dépose son dossier et deux jours avant la date limite de la remise des dossiers de candidature à la FIFA.