Image lionsdelatlas par défaut

Gros match en perspective. La Ligue de football professionnel (LFP) a officiellement lancé ce jeudi l’appel d’offres concernant les droits de retransmission télévisés de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour la période 2016-2020. Au total, six lots ont été mis en vente pour la Ligue 1 et trois autres pour la Ligue 2.

Un sérieux coup d’accélérateur, alors que cette remise en jeu ne devait pas intervenir avant 2015, soit un an avant l’échéance de l’actuel contrat. La LFP semble décidément pressée: la remise en jeu des droits télés concernant la Ligue 1 sera de très courte durée puisque la remise des offres financiéres sera cloturée le 2 avril et l’attribution des lots se fera deux jours plus tard, le 4 avril prochain. .

“Dans un contexte sportif favorable pour le football fran&ccedilais (hausse des affluences et des audiences de Ligue 1 et de Ligue 2, qualification de l’Equipe de France pour la Coupe du Monde, organisation de l’Euro 2016) mais une situation économique et fiscale tendue, ces appels à candidatures visent à donner une meilleure visibilité aux clubs de Ligue 1 et Ligue 2&raquo, indique la LFP dans un communiqué.

Pourquoi une telle précipitation? Sans doute pour faire monter les enchéres au plus haut en créant un maximum de fébrilité entre concurrents. L’actuel contrat qui porte sur la période 2012-2016, rapporte 607 millions par an à la LFT. Soit 420 millions d’euros dépensés annuellement par le groupe Canal+ et 150 millions d’euros versés par beIN Sports. Mais la chaîne qatarienne pourrait augmenter son offre. De quoi raviver les tensions entre Canal + et beIN Sports.