Banoun_Ahly

Le Lion de l’Atlas, Badr Banoun et ses coéquipiers d’Al Ahly poursuivent leur préparation en vue de la finale de la Ligue des Champions de la CAF face aux Kaizer Chiefs prévue ce samedi au Stade Mohammed V de Casablanca.

Un match très spécial pour l’ancien défenseur du Raja, Badr Baboun qui aura l’opportunité de soulever son deuxième trophée consécutif de la Ligue des Champions et d’écrire son histoire, chez lui sur terrain connu.

Pour son entraineur, Pitso Mosimane, l’affiche de la finale a tout du crève-cœur, et pour cause : il est Sud-Africain et les Kaizer Chiefs sont le club de cœur de son enfance. “C’est un peu un cas de conscience pour moi d’affronter les Chiefs“, a-t-il admis. 

“Je suis un Sud-Africain qui prépare la déroute de mes compatriotes“, a souligné l’ancien sélectionneur des Bafana Bafana. Mais “Al-Ahly ne fait pas dans l’humanitaire, à distribuer des étoiles. On veut gagner”, a-t-il ajouté.

Les Chiefs, invités surprise arrivés jusqu’en finale en déjouant les pronostics et en éliminant le WAC de Casablanca, sont une équipe « mystérieuse » et « difficile à analyser », a assuré Pitso Mosimane. Le club de Soweto, pourtant l’une des grandes équipes historiques du continent, n’a affronté qu’une seule fois Al-Ahly, en 2002, pour une défaite 4-1 au Caire.