Image lionsdelatlas par défaut

A défaut d’être champions du monde, le Raja de Casablanca est champions des c&oeligurs. Particuliérement ceux des marocains qui ont exprimé leur sentiment d’avoir été honorés par les Verts à défaut de l’être par les Lions de l’Atlas.

A l’issue de la rencontre, l’Aigle de Carthage Faouzi Benzarti s’est dit content de la prestation et la discipline de ses poulains durant la compétition même s’il aurait aimé une meilleure fin. Fraîchement nommé à la tête de l’équipe, le Tunisien s’est fixé comme objectif d’être champion du Maroc pour disputer à nouveau cette compétition qu’il qualifie “d’extraordinaire”. “J’avais confiance en nos capacités, mais les joueurs ne sont pas parvenus à gérer le match comme ils le voulaient. Ils nous ont fait déjouer. Nous avons aussi manqué de réussite. J’avais dit de faire attention aux phases arrêtées, mais on a manqué d’agressivité. Peut-être les joueurs ont-ils eu un peu de trac en premiére mi-temps, avec la présence du public et du roi. Nous avons travaillé là-dessus et en deuxiéme période, &ccedila a été plus équilibré. On a même eu l’occasion de marquer un but. Mais perdre 2-0 contre le Bayern, c’est très honorable, même si évidemment on aurait aimé être champions. “ “On a tout essayé mais malheureusement on n’a pas réussi car il y a eu un grand devant nous. Il y a peut-être aussi eu la fatigue: il n’est pas juste qu’une équipe joue deux matches quand une autre en joue quatre. Je pense qu’il faut changer un peu le systéme. Le Raja est devenue une équipe référence au niveau africain et arabe aprés ce résultat. Mais il va falloir revenir sur terre. Il y aura une deuxiéme édition l’année prochaine au Maroc, il faudra être champion pour être là, car c’est une compétition extraordinaire. Il y aura un travail psychologique important à faire. Les joueurs ont démontré dans ce tournoi qu’ils sont des grands alors il faudra qu’ils le démontrent en championnat. “