Fahd Moufi ambitionne de rejoindre un grand club et la tanière

fahd_moufi fortement courtisé

La maturité et les performances de Fahd Moufi impressionnent au Portugal mais aussi dans dans d’autres pays européens.

Le FC Porto aurait fait du défenseur marocain de Tondela, Fahd Moufi, l’une des priorités pour la saison 2020/2021. Mais le club de la capitale n’est pas le seul, Fahd Moufi, dont le contrat expire fin juin, a également reçu des offres du SL Benfica.

À 24 ans, l’arrière droit de Tondela a un contrat qui expire en juin. Il a joué 23 matchs comme titulaire avec Tondela en Liga Nos. Le Lion de l’Atlas a l’embarras du choix et les négociations s’enchainent avec le Betis Séville, Alaves, l’Olympiakos et le Besiktas.

La piste Olympiacos

Fahd Moufi a admis que l’Olympiacos s’active pour convenir à un accord avec lui. Son agent lui aurait fait savoir que l’Olympiacos était un sérieux prétendant.

Mon agent m’a informé de l’intérêt de Porto et Benfica ainsi que de l’Olympiacos. Nous attendons de voir ce qui va se passer, une fois la crise passée,” a déclaré Moufi.

E d’ajouter: “Je suis heureux de ce que j’ai accompli à Tondela et que d’autres équipes m’ont remarqué. J’espère que ma prochaine étape sera réussie. L’intérêt d’équipes comme Porto et Benfica me rend fier. Mon objectif est d’améliorer encore ma qualité de jouer pour l’équipe nationale du Maroc. Je veux participer à la Coupe d’Afrique des Nations et à la Coupe du monde 2022 au Qatar avec les Lions de l’Atlas“.

Moufi et les Lions

D’après nos informations, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzic apprécie également le profil du joueur. Ce dernier pourrait faire son retour dans la tanière après son expérience tumultueuse avec les Lionceaux. Moufi avait payé pour les petits et pour les grands.

« J’ai fait une erreur et je l’assume. Ceux qui veulent encore en parler peuvent, ça ne m’empêche pas de mal dormir. Je sais que ça ne recommencera plus. Ce jour-là si j’avais voulu, j’aurais pu créer encore plus de problème,” rappelle Moufi.

Je travaille pour. Si coach Vahid m’appelle tant mieux, s’il ne m’appelle pas je continuerais de travailler. Je ne suis pas pressé. J’ai fait une très bonne saison mais ça ne veut pas dire qu’il doit m’appeler. On est des centaines à vouloir être appelé,” poursuit Moufi.