Oussama Tannane

Le Lion de l’Atlas, Oussama Tannane en a assez du laxisme de l’arbitrage qui ne protège pas les joueurs techniques. Le marocain est en tête des joueurs de Eredivisie ayant subit le plus de fautes et cela ne surprend pas le milieu du Vitesse.

Que dois-je dire? Comme toujours, je ne suis pas du genre à pleurnicher. Rien ne se passe de toute façon, rien ne changera. Ce n’est pas juste comme ça contre Heerenveen, c’est comme ça à chaque match“, a déclaré Tanne dans un entretien avec VI .

L’avantage est qu’ils le font parce qu’ils ne peuvent pas me m’empêcher de jouer, l’inconvénient est que je quitte le terrain avec des bleus et que je dois utiliser la machine à glace à chaque fois“, poursuit Tannane. “Souvent, ils ne regardent même pas le ballon. Pousser, pendre, tirer, donner un coup de pied. Ensuite, je pense: que fais-tu? À cent pour cent que les entraîneurs donnent cette mission. Comment le savoir? Parce que les joueurs me le disent.

Oussama Tannane essaie de parler à l’arbitre à chaque match. “Je l’ai dit si souvent: les arbitres doivent faire attention, ils doivent faire quelque chose, parce que je ne pourrai plus jouer au football. S’ils ne peuvent pas vous empêcher de jouer au football, alors c’est avec des coups de pied. Parfois, je pense aussi: est-ce ça vaut la peine de marcher avec des béquilles à 33 ans.