Image lionsdelatlas par défaut

” Ce qu’il faut savoir c’est que je suis un pur produit marocain. ” précise d’emblée, Driss Fettouhi, dans sa dernière interviiew avec notre rédaction.

Rencontre avec cet international Marocain qui a commencé très jeune à l’école de foot du Wydad de Casablancaa avant d’enchainer les stages à partir de 14 ans dans de très grands clubs comme le Réal de Madrid depuis sa participation à une émission de télévision.  

Driss Fettouhi : À 16 ans, j’ai été le lauréat de l’émission de téléréalité « le pied en or “qui m’as permis d’intégrer le Havre Athletic Club. Grâce à cette émission, j’ai été l’un des rares marocains à intégrer un centre de formation français sans avoir la double nationalité. J’y suis resté 3 saisons durant lesquelles j’ai connu des matches en CFA et de ligue 1. J’ai ensuite atterri à Istres où je suis resté 3 ans.

J’y ai accumulé une centaine de matches au total. A l’été 2012, j’ai signé avec Ajman, club des Emirats avec lequel j’entame ma troisième saison. Au début, j’évoluais numéro 10 donc plutôt offensif. J’ai ensuite occupé un poste de 6.

Lionsdelatlas : Comment as-tu atterri à Ajman Club ? Avais-tu d’autres offres ?

Driss Fettouhi : C’était ma dernière année de contrat à Istres qui souhaitait me prolonger. Plusieurs clubs européens étaient intéressés par mon profil ce que soient des clubs allemands anglais ou français, pensant que j’avais la double nationalité.

Cependant, il y a une chose que l’on oublie, c’est que je suis 100% Marocain, je n’ai d’autre nationalité.  En Europe les clubs n’ont le droit qu’à un quota de trois joueurs étrangers. C’était donc compliqué. On m’a proposé de faire les démarches pour acquérir la nationalité française mais après réflexion j’ai préféré n’avoir que mon passeport vert.  

C’est alors qu’est venue la proposition d’Ajman Club aux Émirats. J’ai accepté car on y joue un très bon football. En effet, le niveau est meilleur que celui de pas mal de championnat dans le monde( en comparaison avec des championnats africain, chinois…)Pour preuve, les Émirats ont été sacré champion d’Asie lors du dernier tournoi. Beaucoup ont été déçus par mon choix. Je profite donc de cette interview pour expliquer les réelles raisons de ma signature aux Émirats.

Lionsdelatlas : Comment qualifierais-tu le championnat émirati ?

Driss Fettouhi : Il s’agit d’un très bon championnat. De jeunes talents très brillants y évoluent. On a pu le voir notamment lors des JO 2012. Ils ont de très bons joueurs locaux qui ont le niveau pour jouer en Europe.

Avant, ce championnat prenait des joueurs pour leur jubilé et leur fin de carrière, maintenant la tendance est de miser sur des jeunes joueurs talentueux.

Lionsdelatlas : Quels sont l’objectif du club cette saison et ton objectif personnel ?

Driss Fettouhi : L’objectif du club est de faire une bonne saison et d’arracher une place pour jouer une des Coupes d’Asie. De mon côté, je veux aider le club à remporter un titre et me donner au maximum pour faire une bonne saison.

Lionsdelatlas : Les lions se sont rassemblés pour les matches contre la Centrafrique et le Kenya, espérais-tu être convoqué ?

Driss Fettouhi :Après les bonnes performances de l’équipe olympique, quasiment tous les joueurs ont eu leur chance en A. sauf moi. Sous l’ère Gerets puis Taoussi, je n’ai pas été appelé.

C’est pourquoi je tenais à remercier Zaki de s’être déplacé pour me voir jouer lors de la première journée de championnat. Nous avons pris le temps de discuter et il est reparti satisfait de moi.

Je n’ai pas été retenu dans la liste, je n’ai pas compris mais c’est son choix et je le respecte totalement. Il a choisi d’autres possibilités qui s’offraient à lui. Je ne suis pas sélectionné mais je reste confiant pour le futur incha’Allah.

Lionsdelatlas : Comment expliquer qu’aucun jeune de l’équipe olympique n’a été sélectionné malgré leur bon parcours pendant la CAN 2012 (Vice-champion d’Afrique).

Driss Fettouhi : Jouer les Jeux Olympiques de Londres et d’autant plus en tant que capitaine de la sélection a vraiment été pour moi un rêve devenu réalité. Je remercie Verbeek qui a cru en moi et m’a permis de progresser.  

Ce n’est pas parce que j’en faisais partie mais effectivement c’était une très bonne génération.  Tout le monde l’a vu, elle l’a prouvé lors de la CAN 2012. On avait un réel groupe. Il y a des joueurs de qualité et c’est dommage qu’on ne se repose pas sur eux pour l’équipe nationale. Tous les choix reviennent à l’entraineur et il faut les respecter.

Lionsdelatlas : Selon toi, quels sont les atouts de la sélection ? Quels sont les favoris pour la CAN?

Driss Fettouhi :On a des joueurs évoluant en Europe mais aussi dans la Botola qui peuvent faire la différence. Il faudra tout donner lors des matches amicaux pour démontrer au peuple qu’il peut compter sur son équipe. L’équipe n’était pas à 100% car il y avait des joueurs absents. On a une très bonne équipe sur le papier et il faudra le démontrer sur le terrain.

Il faudra faire attention à quelques équipes telles que l’Algérie qui a fait un très beau parcours au mondial, la Côte d’ Ivoire et le Ghana également.  Ce sera une belle compétition d’autant plus qu’elle se joue chez nous. A l’équipe nationale de tout donner. La sélection pourra compter sur son public, je n’en doute pas.

Lionsdelatlas : Que manque t-il à l’Équipe nationale pour gagner en efficacité ?

Driss Fettouhi :Les joueurs n’ont pas l’habitude de jouer ensemble, les automatismes ne sont pas naturels comme avec leurs coéquipiers en club avec qui chacun joue quotidiennement. Avec une préparation et une concentration, je pense que l’équipe pourra montrer de très belles choses.

Lionsdelatlas : Pour mieux te connaitre, je te propose de répondre à quelques petites questions… Quel été ton idole plus jeune ?

Driss Fettouhi : Zidane

Lionsdelatlas : Ton plat préféré ?

Driss Fettouhi :Tajine

Lionsdelatlas : Si tu devais évoluer dans un autre championnat ?

Driss Fettouhi :Je suis beaucoup la Liga.

Lionsdelatlas : Si tu n’avais pas été footballeur, quel métier aurais-tu exercé ?

Driss Fettouhi : Je baigne dans le football depuis mon plus jeune âge, je ne me voyais pas évoluer dans un autre domaine que le football.

Lionsdelatlas : Quel est ton club de cœur ?

Driss Fettouhi : Le Wydad, le Wydad et le Wydad…

Lionsdelatlas : Quel type de musique?

Driss Fettouhi : J’écoute un peu de tout, cela dépend de mon humeur du jour.

Lionsdelatlas : De quelle région es-tu du Maroc ?

Driss Fettouhi : Je suis né et j’ai grandi à Casablanca.

Lionsdelatlas : Tu es marié, des enfants ?

Driss Fettouhi : Pas d’enfants, pas marié pour le moment…

Lionsdelatlas : Un mot pour les lecteurs ?

Driss Fettouhi : Je remercie la rédaction pour cette interview. Je remercie tous les marocains, j’espère qu’ils ont passé un bon Aid.  Continuez à supporter notre équipe nationale, j’espère que le football marocain avancera et que notre sélection va faire un bon parcours en redonnant de la joie à ses supporters pendant cette CAN incha’Allah.