Lions_pistards

Après sa qualification aux Championnats du Monde sur route (Australie 2022), le cyclisme marocain s’est qualifié également aux Mondiaux de Paris sur piste, prévus du 12 au 16 octobre prochain.

Le Maroc prendra, ainsi, part pour la 1ère fois à ces championnats du monde de cyclisme sur piste, qui auront lieu au Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines (Banlieue parisienne). Le cyclisme marocain, qui a brillamment dominé le dernier championnat d’Afrique de cyclisme sur piste, qui s’est déroulé du 14 au 17 juillet dernier à Abuja au Nigeria, s’est qualifié pour ces Mondiaux aux épreuves de Scratch (catégorie Elite Hommes).

Le jeune pistard marocain, Achraf Ed-Doghmy, avait remporté à Abuja les courses de scratch et de poursuite individuelle. Les prochains Mondiaux regrouperont les meilleurs cyclistes sur piste à l’échelon international, dont les tenants des titres de l’édition précédente (Roubaix 2021) et les champions continentaux, qui vont défendre au plus haut niveau les couleurs de leur pays dans la quête du maillot arc-en-ciel “UCI”.

Ce rendez-vous incontournable constitue une belle répétition pour les coureurs et le public qui répondront présents puisque ce site olympique francilien accueillera les épreuves de cyclisme sur piste lors des prochains Jeux Olympiques (Paris 2024).

La satisfaction de la famille du cyclisme marocain est d’autant plus immense, surtout que cette qualification aux Mondiaux sur piste est acquise, quelques semaines après celle des Championnats du Monde sur route, prévus en Australie du 18 au 25 septembre courant, avec la participation des 50 meilleures sélections du monde.

Même si la Fédération Royale Marocaine de Cyclisme (FRMC) ne dispose pas d’infrastructure adéquate, en l’occurrence un Vélodrome, elle n’a ménagé aucun effort pour investir dans le cyclisme sur piste depuis 2015 et a largement contribué au développement du cyclisme africain sur piste.

L’instance fédérale a été un partenaire clé ayant non seulement accueilli deux éditions des Championnats d’Afrique sur piste (2016 et 2018), mais a également participé activement à 7 des 8 éditions, initiées à ce jour par la Confédération Africaine de Cyclisme (CAC), notamment au Nigéria, en Afrique du Sud et en Egypte, et au cours desquelles les coureurs marocains ont décroché plusieurs titres continentaux.