Image lionsdelatlas par défaut

C’est Harry Redknapp qui le dit : à bientôt 70 ans, l’ancien manager de Tottenham et QPR, très critique pour les jeunes joueurs anglais, estime que ces derniers feraient mieux de s’inspirer de la star portugaise du Real Madrid qu’il semble ériger en modèle de professionnalisme.

Il n’y a pas que Leonardo Jardim pour stigmatiser les jeunes footballeurs français. Outre Manche, c’est Harry Redknapp, autre figure des bancs de Premier League, qui fustige la jeunesse locale. A 68 ans, le technicien, prêt à reprendre du service après avoir dû quitter QPR pour se faire opérer d’un genou, ne craint pas de passer pour un has-been auprès de la nouvelle génération de footballeurs anglais. Pour preuve, il n’hésite pas à pointer du doigt dans la presse nationale le comportement et le manque de professionnalisme de ces jeunes joueurs. A l’image du milieu de terrain d’Aston Villa, Jack Grealish, récemment photographié ivre mort sur un trottoir lors de ses vacances à Tenerife. “Pourquoi pensent-ils devoir agir de façon aussi idiote, de s’enivrer ainsi et de tomber ? Ce sont des footballeurs professionnels”, s’enflamme-t-il dans les colonnes de The Independant. Jack Grealish a eu une excellente année, une excellente seconde moitié de saison, il joue la finale de la Cup et, au final, agit de la sorte. ” A bientôt 70 ans, Redknapp semble avoir de plus en plus de mal à comprendre ce genre d’attitudes. Si peu en rapport avec les exigences du haut niveau. Et d’évoquer alors un certain Cristiano Ronaldo… ” Il n’y a pas si longtemps, j’étais dans le même hôtel en Sardaigne que Cristiano Ronaldo pour dix jours, avec ma femme et ma famille. Je l’ai vu tous les jours. Vous vous rendez compte qu’il prend soin de lui. Prend son diner, à la rigueur avec un verre de vin, mais lui ne sort pas toutes les nuits. ” “Pourquoi ces joueurs anglais doivent-ils sortir et bêtement s’enivrer, et se coucher dans la rue et se mettre minable ?”, s’interroge-t-il encore, avant de déraper quelque peu lorsqu’il poursuit ainsi : “C’est bon pour son camarade, celui qui lave les vitres, si c’est la façon dont il veut vivre. Mais les footballeurs, avec l’argent qu’ils gagnent, ils gagnent cet argent pour le consacrer à leur profession, pour être sûr qu’ils seront un bon exemple pour les jeunes enfants, qui aspirent à devenir footballeurs. ” Et de conclure, catégorique : “Je n’ai pas de temps à consacrer à des joueurs qui agissent de façon aussi stupide et qui boivent plus que de raison, je ne peux pas en avoir. ” Sport. fr