La Confédération Africaine de Football a décidé d’ouvrir une enquête suite aux malheureux événements qui ont terni l’issue du match qui a opposé hier les Lions de l’Atlas et les Léopards de la République Démocratique du Congo (1-1) en marge de la 2e journée de la phase de groupes de la Coupe d’Afrique des Nations.

Dans un premier temps, la CAF est entrain de rassembler toutes les vidéos et photos prises après le coup de sifflet final. D’abord au bord du terrain, lorsque le capitaine congolais Chancel Mbemba a adressé des gestes obscènes au sélectionneur du Maroc Oualid Regragui et à son adjoint Rachid Benmahmoud. Ensuite, dans le tunnel, le chemin menant aux vestiaires, où plusieurs joueurs ont tenu des propos insultants, et où Chancel Mbemba a continué son acharnement sur Oualid Regragui, provoquant la colère de Youssef Ennasiry qui a failli en venir aux mains avec le capitaine congolais. Une altercation qui a été évité in-extremis, grâce notamment à l’intervention de Yacine Bounou et de Ghanem Saiss, avant que le président de la FRMF Fouzi Lekjaa et les officiels de la confédération africaine ne viennent calmer les esprits.

Selon nos informations, la commission de discipline de la CAF devrait convoquer chacun de Chancel Mbemba et de Oualid Regragui pour que chacun puisse donner sa version des faits, mais aussi Youssef Ennasiry qui a été filmé courant tout en colère vers Mbembe, avec une supposée intention d’en venir aux mains, avant que Yacine Bounou ne le retienne de force pour le calmer.

La Confédération Africaine de Football n’a pour le moment pas encore réagit de manière officielle et devrait attendre de rassembler tous les tenants et les aboutissants avant de se prononcer.