Ghana U20

Heureux d’avoir ouvert le score pour son pays durant la prolongation – reprenant la danse historique de Roger Milla, légende du Mondial 1990 – l’attaquant camerounais Kevin Prince Milla a vu le ciel lui tomber sur la tête quelques minutes plus tard en ratant le 4e tir au but.

Il est vrai qu’avant sa tentative, son coéquipier Goni Ali avait raté aussi son penalty alors que le Ghana avait réussi du 4 sur 4. Au cours du match, les deux équipes ont paru emprunté ployant sous le coup de l’enjeu de la rencontre.

Alors qu’il a réussi à gagner ses trois rencontres de poule, l’équipe du Cameroun n’est finalement jamais entrée dans son quart de finale.

Il a fallu attendre les prolongations pour voir le Cameroun ouvrir le score à la 103e minute par Kevin-Prince Milla de la tête sur un corner d’Etienne Eto’o Pineda entrés tous les deux en cours de jeu. Mais les Camerounais n’ont pas eu le temps de savourer puisque sur l’engagement, le Ghana égalise avec Franck Boateng.

A la réception d’une tête décroisée d’un coéquipier, il réussit à reprendre le ballon qui finit au fond des filets camerounais après un rebond.

Comme le Cameroun un peu plus tôt, l’équipe du Burkina Faso qui a dominé dans les grandes largeurs les 90 minutes et les prolongations de son quart de finale contre l’Ouganda, a perdu aux tirs au but (4-5) face à l’Ouganda.

C’est le défenseur burkinabé Yacouba Djiga qui a raté son essai, le premier alors que du côté ougandais tous les penaltys ont été transformés.

Sur ce quart de finale ayant opposé le Burkina Faso à l’Ouganda mais n’a pas réussi à scorer à concrétiser les occasions qu’elle s’est procurée notamment sur des balles arrêtées. Des prolongations qui n’ont aussi rien donné sauf un tir tendu de l’arrière gauche burkinabé à la 118e minute bien capté par le portier ougandais plus sollicité que son homologue du Burkina Faso qui n’avait pas beaucoup de choses à faire durant les 120 minutes de jeu. (cafonline)