Image lionsdelatlas par défaut

Dix-sept arbitres principaux et assistants, accusés d’avoir ” volontairement contribué à fausser les résultats de rencontres&raquo, ont été suspendus de toutes activités “à titre conservatoire jusqu’à nouvel ordre&raquo, au terme d’un communiqué publié mardi soir par la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC).

La note, signée de la secrétaire général de l’institution, Thérése Pauline Manguele, précise que cette sanction est sans préjudice des procédures administratives et disciplinaires qui pourraient être engagées par la fédération nationale de la discipline (FECAFOOT) à leur encontre. La goutte d’eau ayant fait déborder le vase, indiquent des sources introduites, est intervenue en fin de semaine derniére lorsque les officiels de la rencontre Canon de Yaoundé-Union de Douala (1-0) sont sortis du stade sous forte escorte policiére, le public ayant décidé de leur faire la peau aprés avoir refusé un but et un penalty jugés évidents à l’équipe visiteuse. Au début de la saison en cours, rappelle-t-on, la Ligue avait, pour les mêmes raisons, sanctionné huit hommes en noir pour les mêmes faits de laxisme ou de corruption.