beneliga

Les discussions sur la création d’une BeNeLiga sont au point mort depus la semaine dernière. Un certain nombre de clubs néerlandais et belges ont donné leur feu vert.

Mehdi Bayat, président de la Fédération belge de football, a indiqué lors d’une conversation avecHet Laatste Nieuwsqu’il n’était pas favorable à la BeNeLiga.

“Ce serait une compétition fantastique. Les gens me demandent parfois pourquoi je ne suis pas vraiment impliqué dans la BeNeLiga. La réponse est simple: je ne m’engage que dans des projets auxquels je crois vraiment”, explique Bayat, également directeur général du Royal Sportif de Charleroi

On notera que Charleroi et un club francophone tout comme le Standard d’Amallah et Carcela. Les deux clubs pourraient faire les frais de cette formule en perdre leur rang face aux clubs néerlandophones en nombre.

Le dirigeant belge d’origine iranienne, Mehdi Bayat ne veut pas que son club se retrouve en division d’honneur, d’où sa réticence à ce projet. “Je donne un exemple: l’attribution des billets européens. Il est peu probable qu’avec une compétition conjointe, nous ayons autant de participants que les deux pays individuellement. “

“De plus, je ne suis pas convaincu que l’ensemble du football belge bénéficierait de ce format. Et c’est précisément pourquoi je ne pense pas que cela se produira”, poursuit le président de l’URBSFA. .