Image lionsdelatlas par défaut

Petit, vif, rapide et fin dribbleur, Oussama Assaidi aura était pendant de longue saison le cauchemar des défenses de l’Eredivisie championnat hollandais). Arrivé à Liverpool en Ao&ucirct 2012, confronté à une rude concurrence, Assaidi trop discret n’aura eu que de bréves opportunités de montrer toute la palette de son talent. En manque de confiance étroitement lié à son manque de temps de jeu, Aissaidi se voit prêter pour cette saison du coté de Stoke City, ou le marocain s’avére retrouver une belle allure.

De l’ombre. . Aissaidi, c’est l’histoire d’un jeune joueur pétris de talent qui aura explosé en peu de temps. Cela dit, il aura connu un début de carriére pour le moins délicat, Assaidi provient de l’académie du club hollandais de l’AZ Alkmaar, il signe en 2006 son premier contrat professionnel avec le FC Omniworld, volontaire, travailleur et plein de promesse, le natif de Beni Boughafer (Maroc) rejoint alors le De Graafschap. Une période difficile puisque le joueur n’aura jamais su s’adapter et s’imposer, à cours de solution, la saison suivante, lors des derniéres minutes du mercato, il fait ses valises pour rejoindre Heerenveen. De loin le meilleur choix qu’il ait pu faire, car ce club va lui servir de tour d’ivoire, puisque c’est au sein de cet effectif que ses performances vont être vues et faire le tour de l’Europe. Un gros coup de projecteur sur ce prodige du football marocain. Mais décidément Assaidi n’en a pas fini avec les coups durs et la galére, il enchaîne une saison rythmée par des blessures à répétition. Un début de carriére frustrante pour un joueur plein de promesse. . . à la lumiére. Mais son retour à la compétition ravive tous les espoirs autour de ce joueur. Sa laborieuse période n’est plus qu’un mauvais souvenir. Il revient pour sa deuxiéme saison au sein d’Heerenveen, encore plus fort et plus décisif. Il s’impose rapidement comme un titulaire indiscutable, il devient un pilier de l’équipe, il est dans tous les bon coups. Des performances qui lui permettent d’être l’invitée surprise au sein de l’effectif de la sélection marocaine lors des éliminatoires pour la Coupe d’Afrique 2012. Méconnu des marocains, débarqué sur la pointe des pieds, presque en inconnu, il s’érige aprés son excellente prestation face à l’Algérie en symbole des nouvelles ambitions du football marocain, tourné vers la jeunesse. Titulaire surprise lors de ce fameux 4-0 affligé à l’Algérie par le Maroc, Assaidi s’est vu devenir le héros de ce glorieux succés. L’ailier marocain n’aura cessé de déstabiliser la défense des Fennecs à chacun de ses ballons touchés. Il aura brillé de mille feux ce soir-là. La défense adverses aura été au supplice pendant 90 minutes des dribbles et accélérations de la grande révélation du match. Piéce maîtresse du dispositif offensif, il va cloturer la belle performance des Lions de l’Atlas d’un but d’anthologie, aprés s’être joué de toute la défense algérienne, il vient pousser le ballon au fond des filets et provoque l’hystérie dans le stade de Marrakech. Le Maroc s’est trouvé un nouveau chouchou, et Assaidi retourne au Pays-Bas plein de confiance. Il ne baisse plus le pied, et va de nouveau faire parler de lui. Aprés s’être fait connaître en Afrique, c’est le football européen qui va voir briller ce jeune joueur. Le 12 décembre 2012, il affronte le FC Twente, il va réaliser un match incroyable, trois buts et deux passes décisives, rien que &ccedila. Aissadi a le vent en poupe, et ne s’arrête plus dans sa marche vers le succés. Vingt-deux réalisations en soixante-six rencontres sous les couleurs d’Heerenveen, Assaidi est plus que jamais convoitée. Le Galatasaray, Anderlecht et même le Paris-Saint-germain s’intéresse à ce joueur prometteur, finalement c’est Liverpool qui enrole le marocain. Un transfert qui sonne comme la consécration, du moins la récompense d’efforts fournis et de bonnes performances réguliéres. De Liverpool, à Stoke City. Assaidi a du mal à s’imposer dans le pléthorique effectif des Reds, il n’a eu que de mince chance d’évoluer sous les couleurs rouges de Liverpool, une apparition en Coupe anglais, o&ugrave il aura délviré une passe décisive et une prestation plus mitigée en Europa League, Assaidi doit se contenter de petites minutes. Douze matchs au total. Une situation plus qu’insupportable. Il réclame plus de temps de jeu, aprés une saison frustrante pour ce joueur plein de promesse, il souhaite s’en aller. Alors qu’il est tout proche de rejoindre la Belgique et Anderlecht, il finit par rejoindre les Potters sous forme de prêt. Avec pour ambition de relancer sa carriére et finalement de lancer sa carriére en Angleterre qui n’a réellement jamais commencé. A Stoke City, le jeune marocain a retrouvé du temps de jeu et il lui en faut pas plus pour retrouver confiance, et son efficacité.

Tout va bien, tout va mieux pour l’international marocain, barré à Liverpool, il est dorénavant indispensable au dispositif offensif des Potters. En pleine forme, il enchaîne les bonne performances et s’avére même être décisif. Le point de départ de ce retour en forme, c’est son entrée salvatrice pour Stoke City en toute fin de match face à Chelsea, en décembre dernier. Quand il rentre c’est 84e minute, Stoke City parvient à tenir en échec les blues (2-2), alors qu’ils subissent, on est tout proche d’entrer dans le temps additionnel, lorsque Assaidi, suite à une contre-attaque hérite du ballon sur la gauche du terrain, comme à son habitude il repique dans l’axe et envoie une frappe aussi splendide que chirurgicale dans la lucarne de Petr Cech. Un but qui donne la victoire à son club, et fait tomber les Blues.

Depuis l’international marocain est titulaire, et se retrouve de nouveau décisif face à Everton, en marquant un but permettant à son club d’obtenir un nul mérité et un nouveau chef d’&oeliguvre face à Newcastle qui se sera logé dans la lucarne de Krul ou encore sa belle réalisation, hier face à Fulham. Des réalisations qui témoignent de la forme d’Oussama, qui semble avoir trouvé son rythme de croisiére avec Stoke City. Quant au joueur, plein d’humilité, lui a avoué être heureux de jouer sous la houlette de Mark Hughes, et a tenu à lui rendre hommage: ” Mark est fantastique, il me dit toujours ce qu’il faut faire, et me conseille de travailler durement pour pouvoir bien défendre, il aime me voir aller de l’avant et créer des occasions. Je sens que lui et son staff technique, croient en moi, cela me rend heureux, et me permet de bien m’exprimer sur le terrain. &raquo. Des prestations qui ne laissent pas insensible deux clubs italiens. La Fiorentina et la Lazio de Rome auraient manifesté un intérêt particulier pour l’ailier, lui qui est prêté pour toute la saison et lié à Liverpool jusqu’en 2016 pourrait-il rejoindre la Serie A cet été. Ses bonnes prestations livrées ces derniers temps semblent avoir fait grimper sa cote sur le marché des transferts. Le joueur ne manque pas d’envie, à l’heure d’accueillir Liverpool, le club qui ne lui a pas donné sa chance. Oussama s’était préparé à délivrer une parfaite composition. Malheureusement pour lui, il n’a pas pu affronter son club, puisqu’une clause dans son contrat de prêt lui interdit de jouer contre ses anciens coéquipiers. Une situation qui dé&ccediloit énormément l’international marocain qui aurait tant aimé mette à mal les Reds, lors de ce mal, sous le regard de Brendan Rodgers. ” J’aurai aimé apporter ma contribution dans ce match, mais c’est impossible. Je ne peux que m’asseoir dans les tribunes et supporter mes coéquipiers de Stoke City. J’espére qu’ils feront un bon match. &raquo

Oussama Aissadi est de retour pour le plus grand bonheur du peuple marocain. Quand la confiance et la réussite sont au rendez-vous rien ne peut le contrer. Ce qui est s&ucircr c’est que la Premier League n’a pas fini de voir des étincelles de ce petit joueur par la taille, mais grand par le talent.