Anass Salah-Eddine

Anass Salah-Eddine se considère comme un défenseur polyvalent. Dans l’émission, Inside Ajax, il se présente au grand public, où il évoque entre autres ses forces et ses faiblesses. L’arrière, qui a déjà fait ses débuts en équipe première, semble conscient de lui-même, mais se montre autocritique.

Tout d’abord, Anass Salah-Eddine raconte ce qui le rend particulier en tant que footballeur. L’arrière gauche peut faire plus que défendre. “Je peux m’adapter très rapidement à différentes situations. Si tout ce que nous avons à faire est de défendre, je serai là. Si nous attaquons, je serai là aussi. C’est ma polyvalence et mon envie d’aller de l’avant qui me rendent si particulier.

Pourtant, Salah-Eddine sait qu’il a encore plus à offrir que ce qu’il a montré la saison dernière. “Je peux parfois être un peu plus dur dans les duels. Nous (John Heitinga, éd.) parlons beaucoup, donc il me dit beaucoup. C’est l’une des choses dont nous parlons parfois.”

Lorsque le jeune est interrogé sur l’entraîneur auprès duquel il a le plus appris à ce jour, le nom de Heitinga revient à nouveau. “J’ai appris un peu de tous les entraîneurs, mais surtout de John Heitinga. Je l’ai eu dans mon enfance aussi, donc il me connaît depuis mes débuts. Notre complicité a toujours été bonne. Il est honnête avec moi et je suis honnête avec lui.”

Salah-Eddine n’est qu’au début de sa carrière, mais en même temps, c’est un joueur avec de grands ambitions. Le jeune marocain veut gagner des titres et il ne s’en cache pas. “Si je gagne la Coupe du monde et la Ligue des champions. Alors je peux dire que j’ai eu une belle carrière. Je gagnerai alors la Ligue des champions avec l’Ajax.