Amin Younes a joué à l’Ajax pendant trois saisons entre 2015 et 2018. Évoquant cette période, l’international allemand a tenu à rendre hommage au joueur qu’il appréciait le plus, Abdelhak Nouri. 

Selon l’Allemand, le jeune marocain avait tout pour briller au sommet du Football mondial. Malheureusement, comme on le sait, le destin en a voulu autrement.

Amsterdam, juillet 2015. Je venais de commencer ma première aventure en dehors de l’Allemagne. J’avais vraiment hâte de relever mon nouveau défi dans un grand club comme l’Ajax. Je mentirais si je disais que j’avais tout sous contrôle tout de suite.”

J’ai aussi eu des problèmes avec la langue, mais ces obstacles ont vite disparu car j’avais de grands coéquipiers. Ils m’ont reçu chaleureusement et me faisaient du bien dans mon nouvel environnement, notamment Abdelhak Nouri,” poursuit Younes.

Appie, une étoile

«Appie, comme tout le monde l’appelait, n’avait que 18 ans quand je suis arrivé à Amsterdam. Presque un enfant. À l’Ajax, les jeunes joueurs ne sont pas des figurines silencieuses. Ils ont l’opportunité de trouver leur chemin vers la première équipe. Appie faisait partie d’un groupe avec de Jong, de Ligt et van de Beek. Ils étaient inséparables et ils étaient incroyablement doués sur le terrain. N’importe qui (sans merde dans les yeux) pouvait le voir. Ces gars sont faits pour le top.”

«Appie m’avait particulièrement impressionné. Il faisait la différence avec son contrôle du ballon, ses dribbles et la façon dont il contrôlait le match. Pendant l’entraînement, je l’ai vu de mieux en mieux. Appie était un très grand talent. Une étoile montante, prête à conquérir le monde. Pourtant, sa vraie bonté était porté vers les autres. C’est ce qu’il a fait hors du terrain. Ce n’était pas un garçon qui était sans cesse occupé par son smartphone ou qui s’éloignait immédiatement avec des écouteurs comme le font tant de jeunes joueurs aujourd’hui. Non, Nouri était ouvert et accessible à tout le monde.”