Image lionsdelatlas par défaut

Le 10 octobre 1993 à Casablanca, Abdeslam Laghrissi inscrit face à la Zambie le but qui qualifie le Maroc pour sa troisième Coupe du monde. Flashback.

Nous sommes le 10 octobre 1993, le Maroc doit impérativement gagner son match face à la Zambie pour pouvoir se qualifier pour la 3e fois de son histoire en Coupe du Monde. Le coach Blinda surprend tout le monde en comptant sur des outsiders pour arracher la victoire. Deux surprises: un jeune garçon aux cheveux bouclés, convoité par les sélections françaises est appelé pour la première fois afin de renforcer les Lions de l’Atlas, Mustapha Hadji et Abdeslam Laghrissi, l’attaquant de l’AS FAR, titularisé en lieu et place de Hassan Nader. Devant 100. 000 spectateurs venus supporter les Lions au mythique complexe Mohammed V de Casablanca, les joueurs zambiens font face à une ambiance électrique. Solide en défense, la Zambie ferme les issues face au Maroc. La seule occasion de la première période a été l’oeuvre de Hadji, ce dernier enchaîne un très beau contrôle de la poitrine et frappe un lobe puissant qui a failli tromper la gardien James Phiri. 0-0 à la pause, le Maroc n’est toujours pas qualifié. Au début la 2e période, les Lions de l’Atlas mettent davantage de pression. 50e minute, l’arbitre siffle une faute pour le Maroc. Une belle combinaison au milieu, suivie d’une belle ouverture par Taher Lakhlej à Abdelkrim El Hadrioui, ce dernier comme face au Ghana en 97, lève ses yeux et adresse un centre millimétré vers la surface, Laghrissi bien démarqué, reprend par la tête, la gardien battu, “stade d’honneur” tremble, Laghrissi court fêter la joie avec son passeur. Le Maroc retrouve le Mondial après 8 ans d’absence.