Yunis-Abdelhamid-LDA-2

Yunis Abdelhamid, le Lion de l’Atlas a révélé quelques anecdotes à FF avant de revenir sur son parcours, son enfance, ses attentes avec Reims. A lire un petit extrait de cette interview.

Ses premiers pas dans le foot dans le quartier Paul-Valéry de Montpellier.

“C’est ce qui a fait toute mon enfance, toute ma jeunesse. On jouait après l’école, tous les week-ends. C’est un terrain où Abdelhamid El Kaoutari et Adrien Regattin sont passés. Un terrain avec beaucoup de souvenirs. J’étais loin d’être le plus fort! C’est là que la passion du foot a commencé. ”

Les premiers pas dans le foot dans le quartier Paul-Valéry de Montpellier :

“C’est ce qui a fait toute mon enfance, toute ma jeunesse. On jouait après l’école, tous les week-ends. C’est un terrain où Abdelhamid El Kaoutari et Adrien Regattin sont passés. Un terrain avec beaucoup de souvenirs. J’étais loin d’être le plus fort ! C’est là que la passion du foot a commencé. ”

Le Top 3 des meilleurs défenseurs centraux de Ligue 1 :

“Ça, ça ne sort pas de moi ! Si on me le dit, ça fait plaisir d’avoir cette reconnaissance. Il y a de très bons défenseurs. Moi, je ne me mets pas dans le top 3. Qu’on me mette parmi les meilleurs, c’est toujours une fierté. Ça me motive. Quand on me complimente, ça me booste pour devenir encore meilleur. Je travaille, je bosse, j’ai envie de progresser”

La suite de la carrière :

“Dans mon esprit, j’ai envie de progresser et d’aller le plus haut possible. Je ne me suis pas fixé de limites. A 23 ans, quand j’ai intégré Arles-Avignon, ça paraissait peut être un peu tard d’intégrer le monde pro pour un joueur, mais je ne me fixais pas de limites. ”

Et d’ajouter : “J’ai gardé la même ligne de conduite. Je ne me fixe pas de limite. Je travaille, je bosse, j’ai envie de progresser. Et tant que je continuerai d’être performant, bien sûr que je vais essayer d’aller le plus haut possible. “