Yunis-Abdelhamid-Lda

Défenseur central indéboulonnable au Stade de Reims et apprécié de Vahid Halilhodzic, Yunis Abdelhamid vit la période la plus faste de sa carrière et il le fait savoir.

Pilier du Stade de Reims depuis 3 saisons, Yunis Abdelhamid ne s’attendait pas à avoir une pareille trajectoire. Depuis le début d’année, le défenseur international (32 ans, 9 sélections) est libre de s’engager où bon lui semble à partir du 1er juillet, mais il a une idée bien précise de sa fin de saison: il veut rester à Reims.

C’est ce qu’il affirme aujourd’hui dans une interview accordée à L’Équipe: “je prends un risque sans savoir où je jouerai la saison prochaine. Je l’ai déjà fait à Arles-Avignon (2014) et Valenciennes (2016). Je me concentre sur les performances et j’essaye de faire abstraction de la situation contractuelle”.

Le Marocain estime même qu’il est “possible” qu’il reste à Reims au terme de l’été, lui qui souhaite participer à une compétition européenne (Reims est aujourd’hui 6e du classement). “Il est encore trop tôt pour se projeter”, estime le défenseur central.

Avant de conclure en écartant aucune possibilité de rempiler avec le Stade de Reims à l’issue de cette saison: «C’est possible. Le sportif comptera pour 50% et le bien-être familial pour autant. Jouer l’Europe serait extraordinaire. Ou confirmer la 8e place de L1 (de la saison dernière, Reims est actuellement 6e). On prendra le temps de discuter avant la fin du championnat. Il est encore trop tôt pour se projeter».

Lorsqu’on lui demande s’il imaginait une telle carrière, il répond ainsi: “au tout début, non. J’ai failli ne pas signer à Arles-Avignon. Je doutais de pouvoir devenir pro. Je n’avais rien à perdre. J’avais mon master en comptabilité. Dans chaque club, le plus important était de progresser. J’ai vachement évolué. (Rires) Mais ce n’est pas une fin en soi. Il n’y a pas d’âge pour aller plus haut. (…) Je ne suis pas forcément rapide, mais je me suis adapté aux exigences de la Ligue 1”.

Si la situation de Yunis Abdelhamid est précaire, il ne lésine pas sur les moyens pour enchaîner de belles prestations. Il est déjà à 18 matchs sur 19 possibles. Avec de solides performances dans l’axe de la défense rémoise, le joueur ne manquera sûrement pas de prétendants en été

Il parle ensuite brièvement de l’équipe nationale, lui qui a les faveurs de Vahid Halilhodzic: “c’est aussi une grande responsabilité d’avoir porté le brassard du Maroc (en octobre). Ça m’a apporté beaucoup de confiance. Comme c’est la meilleure période de ma vie, c’est plus facile de s’impliquer dans le vestiaire et de faire partager l’exigence avec les plus jeunes”.

Avec Nordin Amrabat (32 ans), Munir Mohamedi (30 ans) ou encore Adel Taarabt (30 ans), Abdelhamid fait partie des joueurs les plus expérimentés chez les Lions de l’Atlas.

SourceAFP