L’affaire fait grand bruit au sein du championnat grec. Leader du classement avec quatorze points d’avance avant l’épidémie de coronavirus, l’Olympiacos se retrouve au cœur d’un supposé scandale de match arrangé.

Le journal SDNA a révélé les recommandations d’un membre du comité d’éthique de la Ligue grecque concernant un arrangement lors du match remporté en 2015 face à l’Atromitos FC (2-1). Le club risque la relégation.

Toujours dans l’attente d’une éventuelle reprise de la saison, et notamment de son huitième de finale retour de Ligue Europa face à Wolverhampton (1-1 à l’aller), l’équipe de Youssef El Arabi risque gros dans ce dossier si sa culpabilité est avérée.

La commission d’éthique, après plusieurs mois d’investigation, a ainsi demandé la relégation du club du Pirée en deuxième division et le paiement d’une amende de trois millions d’euros.

Le propriétaire de l’Olympiacos, Evangelos Marinakis, pourrait être interdit à vie de toute fonction dans le football. Une telle sanction aurait également des répercussions en Angleterre, où l’homme d’affaires grec possède le club de Nottingham Forest en Championship (D2). Le président de l’Atromitos risque une sanction similaire dans ce scandale qui compte une quinzaine d’accusés.

Voir vidéo ci dessous…

SourceAFP