Image lionsdelatlas par défaut

Ce jeudi sur RMC, l’international marocain, Younès Belhanda a de nouveau critiqué l’utilisation partiale de l’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR), qui a favorisé clairement les grandes nations, notamment celles du groupe B que sont l’Espagne et le Portugal.

Nul besoin de revenir sur les nombreuses décisions arbitrales en défaveur du Maroc, mais pour Belhanda, “Tout le monde le sait, tout le monde l’a vu. Quand ça a été pour prendre une décision pour le Portugal ou pour l’Espagne, on a fait appel à la vidéo. Alors que nous quand on a demandé à regarder l’action au moins, l’arbitre nous disait qu’il était en communication. Mais il n’était en communication avec personne. Personne ne lui a dit de vérifier”, regrette Younès Belhanda sur RMC ce jeudi. “A la base, je suis contre la vidéo. Mais quand on te baratine pendant tout le rassemblement sur la VAR… Au final, elle n’a servi que pour les grandes équipes”, critique le milieu de terrain. L’élimination digérée, l’ancien joueur de Montpellier veut désormais se tourner vers l’avenir. “Il faut préparer l’équipe pour la prochaine Coupe du monde (en 2022 au Qatar). Beaucoup de jeunes ont fait partie du groupe en Russie, et c’est eux l’avenir. Nous avons déjà des espoirs pour la CAN en 2019”.