Image lionsdelatlas par défaut

Battus in extremis par l’Iran (0-1) ce vendredi sur un CSC d’Aziz Bouhaddouz, les joueurs du Maroc étaient logiquement écœurés à l’issue de leur premier match dans ce Mondial 2018.

Younès Belhanda a résumé le sentiment général. “On a été submergés par la pression”, a déploré l’ancien Montpelliérain au micro de beIN Sports. “Alors qu’il n’y a pas match entre les deux équipes. On n’a pas su mettre les occasions sur nos moments forts, on n’a pas joué notre meilleur jeu. Ils ont une demi-occasion et ce ne sont même pas eux qui marquent. C’est rageant, mais il faut se remobiliser, on n’a pas le choix. On sait qu’on est une bonne équipe, très joueuse et qui sait manier le ballon. Il faudra le montrer contre le Portugal”, a conclu le meneur de jeu. Pour maintenir l’espoir, les Marocains auront besoin d’un exploit face aux Lusitaniens.