HAlilhodzic-Mazraoui

Vahid Halilhodzic, qui avait fermé la porte à un retour possible du duo Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui en équipe nationale, a finalement changé d’avis après l’énorme pression et les réclamations incessantes des supporters marocains, désireux de retrouver leurs deux Lions de l’Atlas.

Le milieu de terrain offensif et l’arrière droit n’étaient pas les bienvenus dans la sélection des Lions de l’Atlas, comme l’avait répété coach Vahid il y a quelques semaines. “Si un joueur refuse de s’entraîner, refuse de jouer et simule des blessures, c’est la fin de l’histoire pour moi“, a déclaré Halilhodzic mais c’était avant ses récentes réunions avec le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa.

Halilhodzic pensait avoir mis fin à tout espoir des supporters de voir les deux joueurs à la Coupe du monde au Qatar. mais c’était sans compter sur la volonté des marocains et celle du président de la FRMF, Fouzi Lekjaa. Ce dernier, premier responsable de la tanière, a déclaré à maintes reprises que la porte restait ouverte pour tous les joueurs et qu’il voulait “résoudre” les problèmes, afin que Ziyech et Mazraoui soient à nouveau disponibles.

Ainsi, pour rester sur le banc des Lions de l’Atlas et disputer son deuxième Mondial, Vahid Halilhodzic n’avait plus d’autres choix que de se plier, lui qui se plaisait à dire que “l’équipe nationale est quelque chose de sacré, qui n’appartient pas aux joueurs, mais à l’ensemble du peuple. Si quelqu’un se comporte comme ça, c’est la fin de l’histoire pour moi. C’est ma décision, je ne veux plus en parler. Si quelqu’un pense différemment, c’est son affaire.”

Le voici tout gentil entrain de poser aux côtés du futur bavarois, Noussair Mazraoui avec une “bouteille d’eau”. On s’attend à ce qu’il fasse aussi escale à Londres pour se réconcilier avec Hakim Ziyech avant de faire ses excuses aux supporters marocains pour ses insultes proférées fin mars, autrement, il n’y aura pas de véritable réconciliation.