Image lionsdelatlas par défaut

Le président du Benfica,Luís Filipe Vieira avait banni Adel Taarabt, mais le nouvel entraîneur Bruno Large veut lui donner une autre chance pour démonter qu’il a largement sa place dans l’effectif des Aigles.

Après des mois d’entraînement, l’international marocain Adel Taarabt, qui évolue en ce moment avec la réserve du Benfica, a eu l’opportunité il y a quelques jours de s’entraîner avec l’équipe A, signe que le club a pardonné le joueur qui va recevoir une nouvelle occasion de justifier son salaire lorsqu’il aura atteint le top de sa forme. Et ce fut le cas: Adel Taarabt et son numéro de maillot atypique (49), s’est baladé dimanche dernier contre la Cova da Piedade, trois ans après ses premiers matchs disputés avec la réserve en 2015/16. Et en plus de se présenter avec une image physique revigorée, le Marocain, qui a même été supervisé par Bruno Lage, a surpris son monde par l’intensité de son jeu. Il a également affiché une sacré volonté tout en se montrant disponible pour l’équipe. Quelques minutes de temps de jeu ont suffit à Taarabt pour devenir la plaque tournante de l’équipe, au point de sortir à la 81è minutes sous les applaudissements des spectateurs et de son staff. Rappelons que suite à la demande de son ancien entraîneur, Rui Vitoria, le président du Benfica,Luís Filipe Vieira, avait opposé son veto à l’athlète en septembre 2016. “Taarabt, c’est de ma faute et celle de Rui Costa. Après l’entretien qu’il a accordé, il ne portera pas le maillot Benfica à coup sûr”, avait-t-il déclaré à la suite d’une conversation de l’international marocain avec FF, dans laquelle il a avoué que le club était “foutu” en raison du paiement d’un salaire élevé comme le sien, de 193. 000 euros par mois.