Une bonne nouvelle, Abdelhak Nouri est sorti du coma et peut à nouveau respirer de lui même, ce qui n’a pas été le cas depuis le 8 juillet 2017, lors de ce fameux match amical face au Werder Brême en Autriche.

“On peut enfin affirmer qu’il est sorti du coma. Il arrive à dormir, à tousser, à avaler de la nourriture de lui-même, à roter. C’est pas pour autant qu’il arrive à se lever de son lit. Il reste couché sur son lit et est dépendant de nous.”, décrit son frère à la presse néerlandaise. Il poursuit : “Des fois, on a l’impression qu’il y a de la communication. Ses sourcils bougent.”

Abdelhak Nouri était dans une situation instable, plongeant et ressortant de comas artificiels après avoir été victime d’une crise cardiaque lors d’un match amical avec l’Ajax Amsterdam face au Werder Brême le 8 juillet 2017 en Autriche. Noussair Mazraoui et Hakim Ziyech furent également titularisés sur la même pelouse.

A cause d’une intervention tardive des médecins de l’Ajax qui mettent du temps à utiliser le défibrillateur, la situation s’aggrave, s’en suit des lésions cérébrales. Une grande partie du cerveau d’Abdelhak Nouri s’est éteint.

L’Academisch Medisch Centrum d’Amsterdam a permis à Abdelhak Nouri de rester en vie après l’avoir mis en soins intensifs pendant treize mois, et non trois. Les communiqués avaient relayés de fausses informations, démenties récemment par le grand frère du footballeur qui se trouve désormais chez lui à Geuzenveld à Amsterdam-West, éloigné d’une mort imminente, comme cela avait été le cas en 2017.